La pharmacie Proxim du boulevard Parent à Trois-Rivières a inauguré jeudi son coin en vrac et zéro déchet. On reconnaît sur la photo la pharmacienne propriétaire, Annie-Louise Turcotte.

Une pharmacie verte à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Souhaitant faire une différence pour l’environnement, la pharmacienne propriétaire Annie-Louise Turcotte offre une alternative de consommation plus verte à ses clients. Située sur le boulevard Parent à Trois-Rivières, la succursale de Proxim propose maintenant des produits en vrac et a entrepris de diminuer les déchets.

«J’ai commencé moi-même à diminuer mes déchets. Et comme pharmacienne propriétaire, je trouvais que c’était une belle façon de faire la différence», soutient Annie-Louise Turcotte.

Le coin en vrac et zéro déchet de la pharmacie a officiellement été lancé jeudi. Il s’agit d’une première en Mauricie. On y retrouve des produits d’entretien ménager et de soins corporels des entreprises québécoises Oneka et Belle à croquer (Sainte-Thècle). Les produits sont offerts en vrac et les clients remplissent eux-mêmes leurs contenants. «Ça permet d’éviter des déchets, mais aussi d’essayer plusieurs produits sans avoir à acheter de grosses quantités», mentionne Annie-Louise Turcotte.

«Bien que nous avons des contenants sur place, on encourage les clients à apporter les contenants réutilisables pour réduire les déchets.»

Plusieurs produits réutilisables s’ajoutent à ceux offerts en vrac, comme des tampons démaquillants réutilisables, brosses à dents en bambou dont le manche peut être composté, ensemble d’ustensiles en bambou réutilisables pour éviter les ustensiles en plastique jetables, sacs à collation réutilisables, essuie-tout réutilisables et emballages réutilisables en cire d’abeille.

«Dans notre zone zéro déchet, nous proposons majoritairement des produits de la Mauricie et du Québec, ce qui permet également de diminuer le nombre de kilomètres parcourus par les produits pour se rendre jusqu’à nous», ajoute la pharmacienne propriétaire.

Les clients de la pharmacie Proxim du boulevard Parent peuvent aussi réutiliser les contenants des médicaments. «Les clients sont souvent surpris, mais nous pouvons réutiliser les contenants des médicaments, à condition qu’il s’agisse du même médicament destiné à la même personne», précise Annie-Louise Turcotte en avouant qu’il y a beaucoup à faire dans les pharmacies pour réduire les déchets.