Selon le Circuit électrique d’Hydro-Québec, le réseau compte présentement 1348 bornes de recharge publiques en service, dont 109 bornes rapides.

Une pétition pour 2000 bornes rapides au Québec d’ici 2020

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) a amorcé la semaine dernière, sur le site de l’Assemblée nationale, une pétition afin de demander au gouvernement du Québec de suivre la recommandation du Conseil consultatif sur l’économie et l’innovation, qui suggérait de déployer 2000 bornes rapides au Québec.

«Depuis plusieurs années, les membres de l’AVEQ demandent à avoir accès à un réseau de bornes rapides au Québec afin de maximiser le potentiel des véhicules électriques. En effet, les véhicules électriques ne sont pas confinés à une utilisation urbaine, à condition de pouvoir compter sur un réseau structurant de bornes de recharge, étendu sur l’ensemble du territoire de la province, pas uniquement sur quelques tronçons d’autoroutes, comme c’est le cas depuis 2014 au Québec», peut-on dans un article en ligne dans le site Web de l’AVEQ.

Projet-pilote de l’autoroute 40

Toujours selon elle, rien n’a été fait par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, qui a réalisé en 2014-2015 un projet-pilote visant à électrifier l’autoroute 40 entre Montréal et Québec, où sept bornes rapides ont été déployées, financées par le Fonds Vert.

La pétition est accessible en visitant le site Web bornerapide.ca. L’AVEQ s’est donné comme objectif 15 000 signatures d’ici le 1er mars 2018, date limite de la signature.