La présidente du Groupe Pro-B, Nathalie Lemelin.

Une passionnée de la fabrication

Trois-Rivières — Il y a un an, Groupe PRO-B se portait acquéreur de l’immense bâtiment situé sur le boulevard L.-P. Normand à Trois-Rivières et qui abritait jusque-là Ganotec. Et même si la surface de fabrication dépasse à elle seule les 2500 mètres carrés, sa présidente Nathalie Lemelin a déjà des projets d’agrandissement dans ses cartons.

«Je suis une passionnée de la fabrication», avoue la femme originaire de Sherbrooke, qui compte à son actif des études en génie mécanique et une formation de supervision en soudage. Copropriétaire de l’entreprise depuis 2007, son frère Nicholas Lemelin attribue cette croissance à trois choses: opportunisme, chance et timing.

Groupe PRO-B inc. est né en 2003 de la fusion de deux entreprises, Mécaniques PRO-B inc. (1998) et Les constructions R.J.C.R. inc. Ces entreprises, fondées respectivement en 1995 et en 1989, étaient spécialisées dans des domaines différents, la première, en construction industrielle/commerciale et la deuxième, en tuyauterie industrielle/commerciale. Une fusion qui a permis au Groupe PRO-B d’offrir un service plus complet sous un même toit.

Déjà, en 2006, l’entreprise procédait à un agrandissement de son usine pour répondre à la demande sans cesse croissante. Un an plus tard, Nathalie et Nicholas Lemelin prenaient le flambeau du Groupe PRO-B.

Avec les années, l’entreprise a élargi davantage son champ d’expertise et de services en acquérant d’autres divisions et équipements spécialisés, dont une soudeuse à l’arc submergé et une soudeuse orbitale. En 2011, l’acquisition de l’entreprise John F. Wickenden fondée en 1929, qui œuvre comme entrepreneur général et aussi en coffrage, bétonnage, et structure d’acier, est venue ajouter un nouveau savoir-faire au sein du Groupe PRO-B. En 2015, l’entreprise aura procédé à l’agrandissement de la superficie des bureaux, en plus de rénover la bâtisse.

Or, la nécessité d’avoir encore plus d’espace, malgré toutes les expansions du passé, aura amené les dirigeants à se questionner sur «agrandir à la même place ou acheter ailleurs». D’où cette acquisition survenue au printemps 2018 et un déménagement qui a permis à l’entreprise de tripler sa superficie de surface couverte. «Ça correspond parfaitement à nos besoins», affirme Nathalie Lemelin.

Par ailleurs, afin de mieux répondre aux besoins de sa clientèle croissante, Groupe PRO-B a créé en 2019 deux nouvelles divisions, soient Échafaudage et Calorifugeage de la Tuyauterie.

«Nous avons toujours suivi les tendances du marché. Aujourd’hui, pour tous ses secteurs d’activités, Groupe PRO-B offre des solutions clé en main: conception, ingénierie, fabrication, installation et suivi. Nous fabriquons des produits sur mesure, selon les exigences des clients. Nous installons partout au Québec et au Canada. Notre expertise est reconnue également à l’international», se plaît-elle à souligner.

«Groupe PRO-B s’entoure d’un personnel compétent et soucieux du travail bien fait, ce qui lui a permis d’asseoir sa réputation sur une base solide. De plus, l’entreprise est en croissance continue, adhère à une vision d’amélioration continue qui suit l’évolution de son champ d’activité: procédés de fabrication, outils de gestion de projet, formation du personnel, etc.», renchérit la présidente.

Enregistré auprès de la RBQ, de la CCQ et de la CSST, le Groupe PRO-B est aussi certifié ASME, CWB, membre de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec et conforme ISO 9000.

Bref, Groupe PRO‑B se spécialise dans la conception, la fabrication, l’installation, la maintenance et l’entretien de tuyauterie industrielle, de chaudronnerie et de structures d’acier. Elle offre aussi des services en mécanique de chantier et réfection de travaux de pyrite et pyrrhotite et d’entrepreneur général.

«Je suis beaucoup impliquée dans le day-to-day», précise celle qui trempe dans cet environnement depuis une vingtaine d’années. Et avec un personnel qui partage passablement ses années d’ancienneté, l’heure est venue, dit-elle, d’attirer la relève. «On veut que les meilleurs pensent à Pro-B», affirme le directeur de gestion de projet, Moez Ben Ayed, visiblement satisfait d’une première présence de l’entreprise au Salon de l’emploi Trois-Rivières/Bécancour.

D’ailleurs, les opportunités d’emplois sont nombreuses, que ce soit pour des postes de dessinateur, inspecteur, technicien de chantier, directeur de projet, surintendant de chantier ou réparateur d’outillage.

«Chez Pro-B, on va essayer de répondre aux attentes du client même quand tout le monde dit que c’est impossible», conclut Nathalie Lemelin, qui entend maintenant moderniser la fabrication et «nos chantiers».

Groupe Pro-B en chiffres

11
Postes de soudure semi-automatique

200
Employés

6
Divisions