Le maire Robert Gauthier pose en compagnie de la directrice du tourisme de Saint-Élie, Martine Painchaud.

Une directrice du tourisme pour Saint-Élie-de-Caxton

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — «C’est un honneur et un privilège pour moi.»

Martine Painchaud, la première directrice du tourisme de l’histoire de Saint-Élie-de-Caxton, est visiblement heureuse d’occuper ce siège nouvellement créé par la Municipalité de Saint-Élie. À l’aube d’une nouvelle saison touristique qui s’annonce occupée, Mme Painchaud estime qu’une telle décision de la part d’une localité de 2000 citoyens reflète l’ampleur du tourisme.

«C’est le reflet d’abord d’une volonté politique d’organiser, de structurer et de pérenniser le tourisme», déclare Mme Painchaud, à l’issue d’une conférence de presse tenue vendredi.

La conférence a permis aux représentants des médias de rencontrer Mme Painchaud, mais aussi au maire Robert Gauthier de revenir sur la mission confiée par la Municipalité à sa première directrice générale.

«C’est un mandat plus large que la gestion du tourisme. On veut développer des partenariats avec les commerces, les artistes, les artisans de Saint-Élie et de l’extérieur. Elle doit développer les sources de financement et développer l’offre du produit touristique», raconte le maire de l’endroit, qui verrait d’un bon oeil l’établissement de forfaits incluant Saint-Élie et des sites touristiques du coin.

Plus de 10 000 visiteurs sont attendus lors de la prochaine saison touristique. Mme Painchaud sait que le travail d’organisation est grand quand on pense à ce que tout cela implique en terme de ressources humaines, financières et informationnelles ainsi que pour les équipements.

«Il y a beaucoup de choses qui tournent autour du tourisme, rappelle Mme Painchaud. Toute la municipalité est impliquée. Le tourisme à Saint-Élie est un enjeu sociopolitique majeur. C’est un enjeu de développement économique local. Ce sont des entrepreneurs, il y en a une quarantaine, des artistes, des artisans, des gens qui créent une oeuvre unique. C’est une de mes priorités de resserrer la collaboration entre ces partenaires.»

Achat en ligne
En plus de présenter sa nouvelle directrice du tourisme, Saint-Élie annonce la mise en place d’un système de réservation et d’achat de billets en ligne pour les tours guidés. Un terminal de paiement direct est également ajouté aux équipements touristiques.

Selon M. Gauthier, l’arrivée d’un système de réservation et d’achat en ligne va rendre de précieux services à l’industrie touristique de la localité.

«Avant, les gens réservaient par téléphone. Mais si on annonçait de la pluie, ils ne venaient pas. Là, on aura des réservations prépayées et une politique de remboursement. Pour la Municipalité, ce sont des pertes financières de moins. On améliore le service et l’efficience de l’organisation.»

Saint-Élie vient de renouveler son entente pour le contenu, les histoires et la musique diffusés durant la visite guidée. Cette entente de deux ans est signée avec la maison de production représentant les artistes Fred Pellerin et Jeannot Bournival. Selon M. Gauthier, le conte présenté en 2018 est le même que l’an dernier, mais certains ajustements ont été apportés.

Parc nature et culture
D’autre part, Saint-Élie espère concrétiser son projet de parc en plein coeur du village. Le projet Parc nature et culture prévoit l’aménagement de sentiers et la construction d’un kiosque où seraient présentés des événements culturels comme des pièces de théâtre.

Si l’accès au parc sera gratuit, un droit d’entrée sera exigé pour les gens qui voudront assister aux spectacles du kiosque. Une partie des bénéfices sera investie dans l’entretien du parc.

La volonté de la Municipalité est de bonifier son offre touristique afin de retenir plus longtemps les visiteurs. En assistant à une représentation en après-midi, ceux-ci pourraient décider de prolonger leur séjour en soupant et même en passant la nuit à Saint-Élie.

Ce projet est évalué à environ 800 000 $. Le maire Gauthier confirme que des demandes de subventions ont été préparées. Selon lui, il faudra que ces subventions couvrent 80 % de la facture afin de concrétiser ce projet.