Christine Beaulieu, ambassadrice touristique de Trois-Rivières, Yves Lévesque, maire, Mario De Tilly, directeur général d'IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme et Jean-Denis Girard, député.

Une destination TRès sympa! pour l'été 2017

Trois-Rivières a beau afficher des résultats positifs et une offre sans cesse enrichie à l'aube d'une nouvelle saison soulignée en grande pompe, le nouveau coordonnateur au tourisme, Daniel Rioux, lance déjà différentes pistes de réflexion pour les prochains mois.
«Ce sont de bonnes années et c'est le moment de renouveler le produit et de favoriser l'essor de nouveaux concepts et projets», a-t-il fait savoir mardi aux nombreux partenaires de l'industrie, tout en rappelant que les fonds disponibles n'ont jamais été aussi nombreux pour soutenir les différentes initiatives.
Malgré un achalandage à la hausse de 34 % en trois ans, pour un total de 22 308 visiteurs en 2016, le bureau d'information touristique fera l'objet d'une réévaluation tandis que le secteur des croisières sera soumis à une analyse complète et un repositionnement. À ce chapitre, le nouveau venu entend s'inspirer de trois autres ports d'escale, histoire de «trouver notre cible à nous».
En plus de vouloir mettre sur pied un comité permanent de concertation touristique des acteurs clés locaux, M. Rioux entend rencontrer des joueurs majeurs afin de mettre en commun des budgets de communication-marketing. Et il veut livrer un premier plan de développement stratégique en tourisme à Trois-Rivières.
Cette année, la campagne promotionnelle se déploiera tout au long de l'été via la télévision, les relations de presse et en numérique, déclinée en trois axes: TRès festif, TRès gourmand et TRès culturel. Un budget de 250 000 dollars sera consacré à cette vaste offensive pour assurer la promotion de la destination.
Et cette année, la comédienne Christine Beaulieu a accepté de devenir l'ambassadrice touristique de Trois-Rivières.
«Il se passe vraiment quelque chose de beau dans ma ville natale. Le centre-ville s'est complètement revitalisé ces dernières années. Je suis touchée de constater que ce sont maintenant des gens de ma génération, dont certains sont des amis d'enfance, des gens avec qui je suis allée à l'école, qui se retrouvent à la tête d'entreprises qui font vibrer la ville d'une toute nouvelle manière», a-t-elle confié.
«Les restaurants, les bars, les petites boutiques, les musées et les théâtres sont menés par des Trifluviens qui me donnent le goût chaque fois de revenir chez moi», renchérit celle qui a partagé certains coups de coeur, dont l'Amphithéâtre Cogeco et la salle J.-Antonio-Thompson qui, à son avis, est la plus belle du Québec.
D'ailleurs, l'équipe du tourisme d'Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières a officiellement identifié le centre-ville animé comme un produit, tout comme le site patrimonial. FestiVoix, Cirque du Soleil, musées, Sanctuaire, Grand Prix et Festival international de la poésie: voilà autant d'attraits auxquels s'ajoutent le 150e du Canada, les Grands Voiliers et la culture prend l'air.
Et tout l'été, le centre-ville s'anime avec ses clowns, acrobates, caricaturistes et maquilleurs qui se partageront les quelques scènes dispersées sur la rue des Forges et les environs. Quant au matériel destiné aux touristes, on note la Carte musées donnant accès à 15 attractions touristiques pour 30 dollars, le plan de ville, le guide des circuits, l'autobus touristique, qui a reçu plus de 900 visiteurs, et la carte vélo.
Pour le maire Yves Lévesque, au-delà des infrastructures telles que, par exemple, le CECI en tourisme d'affaires, «ça prend des gens accueillants». «Le défi est toujours là», soutient celui qui a rappelé le rapatriement du développement touristique sous le chapeau d'IDE Trois-Rivières. 
Non seulement le premier magistrat est-il fier de voir un professionnel de Drummondville tel que Daniel Rioux venir s'installer et travailler à Trois-Rivières, mais il considère également que Christine Beaulieu est la meilleure pour faire rayonner la ville.
«Le tourisme à Trois-Rivières, c'est 6000 emplois, plus de 220 millions $ en recettes et 1,3 million de nuitées», a fièrement dévoilé le directeur général d'IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.