Geneviève Simoneau invite les gens à visiter la plateforme &merveilles.

Une boutique en ligne pour bébés

Sainte-Thècle — Un enfant grandit en moyenne de vingt-cinq centimètres la première année de sa vie. L’une des principales dépenses est donc sans contredit l’achat de vêtements. C’est dans cet ordre d’idées que Geneviève Simoneau a mis sur pied une plateforme Web de vêtements de bébés qui sera disponible dès le mois de mai.

Cette jeune femme de 33 ans n’en est pas à sa première expérience dans le milieu de l’entrepreneuriat étant déjà directrice de l’Auberge de la rive gauche et conceptrice de sites Internet. Elle mettra en ligne prochainement le site Web &merveilles. «Je sentais le besoin de créer quelque chose qui apporterait du changement positif dans notre société», précise-t-elle.

L’entreprise se veut une page Web qui permet un accès à des vêtements haut de gamme, faits de fibres renouvelables, conçus et fabriqués de façon éthique et locale. Une partie des vêtements proviendront de compagnies québécoises, mais aussi de fournisseurs canadiens, allemands et américains. «Dans mon cercle de mamans, c’est une demande d’avoir accès à des vêtements haut de gamme, éthiques et écoresponsables. Par contre, au niveau du budget c’est plus difficile puisque ces vêtements coûtent cher. En regardant sur Internet, j’ai constaté qu’en Europe ça fonctionnait très bien. Je pense donc qu’ici, nous avons les mêmes besoins et les mêmes demandes qu’eux», précise Mme Simoneau.

L’achat des vêtements
Les gens qui voudront acheter des vêtements pourront se rendre sur la page Web de l’entreprise et adhérer à l’abonnement mensuel d’une durée de trois mois. Il y aura un abonnement de base à 60$ par mois qui comprendra le nécessaire pour habiller un bébé pour au moins une semaine. Les parents pourront choisir des vêtements de garçons, de filles ou neutre. Il y aura aussi l’abonnement plus à 75$ qui comprendra le même lot que les vêtements basiques en plus des vêtements de designers canadiens au choix.

Du côté de l’abonnement Premium, le coût sera de 90$ ce qui permettra au client de choisir chaque morceau de vêtement. «Le contenu équivaut à près de 270$ de vêtements, ce qui est très avantageux pour les parents», précise Mme Simoneau.

Le côté écoresponsable sera mis de l’avant avec le partage des vêtements. Les parents pourront envoyer par la poste, dans une enveloppe-retour préaffranchie, les vêtements qui ne font plus. La compagnie les reconditionnera et les redistribuera ensuite à d’autres familles.

Un partenariat a été conclu avec La Ruche Mauricie, une plateforme de sociofinancement afin d’assurer le succès du démarrage de l’entreprise. Les gens intéressés peuvent déjà s’abonner au préalable sur le site Internet www.laruchequebec.com/projet/merveilles-3982/.