Mathieu Naud, alias Monsieur Reptile.

Une belle sortie à prix abordable

Trois-Rivières — Anacondas, caïmans, tortues alligator, caméléon, mygale, scorpion: voilà ce que le visiteur peut observer au Zoo de Monsieur Reptile pour la modique somme de dix dollars, taxes incluses. D’ailleurs, c’est une centaine de reptiles qui se retrouvent dans ce local de 1800 pieds carrés du Carrefour du Cap (165, boulevard Sainte-Madeleine).

Fondée en 2011 par Mathieu Naud et Sophie Guillemette, cette entreprise a comme mission d’offrir des activités reliées à l’herpétologie, c’est-à-dire la découverte des reptiles et des amphibiens. Ouvert au public depuis février 2018, le zoo se veut un endroit d’apprentissage où se croisent sciences, art et culture.

Et les visiteurs se composent principalement de familles provenant des quatre coins de la province, mais également des États-Unis, du Nunavut, d’Amérique du Sud et de l’Europe.

Le Zoo de Monsieur Reptile offre également des services d’animation (scolaire, événementiel et corporatif), des réceptions de fêtes d’enfants directement au zoo dans une salle privée, des adoptions de reptiles ainsi que la vente de produits et nourriture pour reptiles de compagnie, des formations et du casting animalier. Un kiosque de reptiles mobile est également disponible pour les festivals et événements partout dans la province.

Le zoo est également un refuge non subventionné et un centre de réhabilitation pour reptiles, amphibiens et animaux exotiques abandonnés, trouvés ou blessés.

Mathieu Naud, alias Monsieur Reptile, est un herpétologiste et diplômé technicien en santé animale du Collège Laflèche en 1997. Il a eu son premier reptile en 1993 et fait des activités éducatives avec le public depuis 1996. Il est l’un des fondateurs et président de l’Association d’herpétologie de la Mauricie.

L’entrepreneur aura aussi participé à des inventaires herpétofauniques avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, en plus d’avoir été chef d’équipe en herpétologie aux Bioblitz de Trois-Rivières et Shawinigan pendant plusieurs années.

En plus d’avoir contribué à un projet de recherche scientifique sur le développement de la pigmentation cellulaire chez les serpents de blés, Mathieu Naud a formé des employés de zoo et enseigné dans le cadre de cours d’animaux exotiques de l’attestation d’études professionnelles en soins animaliers. À cette feuille de route s’ajoute le rôle de consultant et d’intervenant d’urgence en herpétologie pour la police et différentes sociétés protectrices des animaux.

Avec plus de 16 000 abonnés sur sa chaîne Youtube, Monsieur Reptile est un youtubeur populaire en Europe et compte 1,5 million de visionnements en 2018 dans plus de 50 pays.

Infographe et bachelière en arts visuels, sa conjointe Sophie Guillemette met son expertise et son sens artistique au service des reptiles. Directrice générale du zoo, son rôle consiste à voir à tout ce qui touche l’administration, le marketing, l’infographie, la conception web et la gestion des réseaux sociaux. Son côté créatif est mis de l’avant partout dans la signature du zoo. Pendant la visite zoologique, on peut d’ailleurs apprécier certaines de ses œuvres d’art uniques, des peintures sur toile incluant des mues de serpent.

«Le zoo constitue un centre de diffusion idéal en arts visuels pour les œuvres de Sophie car cela permet aux visiteurs de faire un lien concret entre les arts et la biologie», explique son conjoint.

Parmi ses accomplissements, le Zoo de Monsieur Reptile est récipiendaire de nombreux prix et reconnaissances, entre autres, en développement durable et ce, tant de la part de la Ville de Trois-Rivières que de la Jeune Chambre de la Mauricie.

À court terme, les objectifs du zoo sont de faire l’acquisition de reptiles venimeux, développer l’achalandage du tourisme intergénérationnel régional ainsi que du tourisme familial provincial et international. L’objectif à moyen terme est d’augmenter la surface disponible aux visiteurs afin de varier l’exhibition avec une section consacrée aux dinosaures et un insectarium afin d’être un pôle d’attraction d’importance en Mauricie. L’objectif à long terme est de varier les espèces animalières afin de présenter au public des animaux qui fascinent l’imaginaire collectif, tels des ornithorynques, des requins et des tigres.

En chiffres


2011

Année de fondation


125

Reptiles


16 000

abonnés sur Youtube