Michael Martineau et Marc-André Ayotte sont les propriétaires de la microbrasserie La Pécheresse.

Un spectacle et des projets dans l’air pour la Pécheresse

La Tuque — En trois ans, la production de la microbrasserie la Pécheresse est passée de 50 000 litres à 100 000 litres. Alors qu’on se prépare à célébrer ce troisième anniversaire avec un tout premier spectacle extérieur, les propriétaires ont de quoi s’occuper avec des projets d’envergure, signe que les affaires vont bien.

«On attend des réponses pour une expansion prochainement. On ne veut pas en dire trop, mais c’est quand même gros», a lancé d’entrée de jeu Marc-André Ayotte, copropriétaire.

Les propriétaires travaillent également sur une collaboration à plus grande échelle en lien avec un projet de nature sociale.

«Un beau projet qui s’en vient», s’est contenté d’ajouter Michael Martineau qui veut garder la surprise lorsque tout sera à point.

Les collaborations avec le milieu latuquois sont importantes depuis le début de l’aventure des deux entrepreneurs et elles sont nombreuses après trois ans. On utilise des produits locaux dans la fabrication de bières, les camerises et les framboises notamment. On fait également des saucissons et des savons à partir de la bière de la Pécheresse.

«Myriam Leclerc qui travaille chez Santé en vrac avait des connaissances dans ce domaine-là. On a décidé de se mettre ensemble. Quand ça arrive sur les tablettes, c’est vendu la journée même. C’est très agréable!», a fait remarquer M. Ayotte.

Depuis un moment déjà, la microbrasserie est l’hôte de spectacles à l’intérieur de ses murs dans le cadre d’un partenariat avec la Corporation de développement des arts et de la culture de la Ville de La Tuque. Le 4 août, c’est à l’extérieur qu’aura lieu le spectacle. Des activités sont prévues pendant une bonne partie de la journée. Les gens pourront, entre autres, tester de nouveaux produits faits en petites quantités.

C’est le groupe punk rock américain BigWig qui enflammera la scène. Il s’agit d’un groupe punk rock américain originaire de Hermosa Beach dans la banlieue de Los Angeles. Durant son existence Bigwig a joué avec des groupes tels que Pennywise, NOFX et Blink 182 pour ne nommer que ceux-là.

«On est fébrile et on pense que ça va bien aller. […] Avec les années, on aimerait ça en arriver à monter un happening avec des microbrasseries, de la nourriture, des produits locaux… Bouffe, bière et spectacle. On veut bâtir quelque chose», a lancé Michael Martineau.

«On se sert de la microbrasserie pour pouvoir créer des choses, des événements, des partenariats… On veut montrer qu’il se passe des choses, dynamiser notre milieu et montrer qu’on est créatifs», a ajouté Marc-André Ayotte.

Les billets sont présentement disponibles en admission générale au coût de 25 $ au Complexe culturel Félix-Leclerc de La Tuque.