Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, en compagnie d’Éric Drouin Laurendeau, président de Propari.

Un outil pour les parieurs sportifs

SHAWINIGAN — Profitant de la ferveur caractéristique aux amateurs de hockey en début de saison, Éric Drouin Laurendeau annonce le lancement de la plateforme numérique Propari, un outil d’information pour les parieurs. Cette entreprise en démarrage est basée au DigiHub de Shawinigan.

M. Drouin Laurendeau souhaite que Propari devienne un passage obligé pour les amateurs de hockey, de tennis, de football et de boxe, avant de se rendre sur les sites de paris officiels. Il suggère de partager de l’information, des statistiques qui éclaireront les experts comme les profanes avant de faire leur mise. L’entrepreneur propose deux versions, francophone et anglophone, de son site.

«On vise à aider les gens qui font des paris sportifs, sur Mise-o-jeu ou sur d’autres plateformes, en faisant des statistiques pour eux», explique M. Drouin Laurendeau. «Sur abonnement, nous offrons aussi un service de pronostiqueurs pour maximiser les gains.»

Faisant lui-même partie d’une petite communauté de parieurs, M. Drouin Laurendeau s’étonnait de trouver si peu d’information au Québec pour aider ces adeptes. Pourtant, il fait remarquer que sur Mise-o-jeu seulement, plus de 86 millions de dollars avaient été pariés en 2018, une augmentation de 12 % en un an.

«On cherchait des statistiques et on n’en trouvait pas», raconte-t-il. «Par contre, nous avons trouvé qu’en Europe, il existait énormément de sites de ce style pour le soccer. Il n’y a rien de comparable ici pour les sports nord-américains. Nous avons donc décidé de combler ce besoin.»

La consultation des pages de statistiques peut se faire sans frais, mais l’accès aux conseils d’un expert requiert un abonnement de 10 $ par mois. Pour le moment, sept pronostiqueurs donnent du temps pour Propari dans les quatre sports proposés. Les visiteurs auront accès au rendement financier de chacun avant de s’engager par abonnement. Comme à la bourse, ils pourront suivre un profil prudent, modéré ou audacieux avec leurs mises.

«On veut être l’endroit où les parieurs sportifs iront juste avant de se rendre sur des sites comme Mise-o-jeu», précise M. Drouin Laurendeau. «On peut ainsi prendre de bons trucs, de bons tuyaux, on fait des analyses et après, on va parier. Aucun pari ne se fait sur nos sites. Nous sommes là pour conseiller.»

Le président de Propari souhaite faire de son entreprise une référence non seulement au Québec, mais en Amérique du Nord. Il précise que son site ne s’adresse pas aux parieurs invétérés, mais plutôt à ceux qui en font un simple loisir.

«On s’est beaucoup posé la question en faisant notre modèle d’affaires», reconnaît-il. «On voulait offrir un modèle d’abonnement au prix le plus bas possible pour couvrir large. On vise les joueurs ludiques, pas ceux qui vont gager des milliers de dollars. Ça reste un loisir, comme d’autres choisiront d’aller au cinéma. On cherche à rendre le sport plus intéressant.»

Les données fournies aideront évidemment les adeptes à choisir une équipe gagnante, mais donneront aussi de l’information pour les aider à prédire la différence ou le nombre total de points d’une rencontre. Outre le guide statistique, M. Drouin Laurendeau fait remarquer qu’une analyse pourra aussi guider les parieurs.

«Par exemple, dans le match entre le Canadien et les Hurricanes, Sebastian Aho a quelque chose à prouver», fait-il remarquer. «Un ordinateur ne comprendra jamais ça, mais le pronostiqueur pourra en tenir compte dans son analyse.»

Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, accueille avec fierté le lancement de cette nouvelle entreprise. D’ici quelques semaines, il s’attend à annoncer un nouveau programme de parrainage local au bénéfice de ceux qui, comme M. Drouin Laurendeau, décident de plonger dans l’entrepreneuriat.