Le pavillon Gabriel voit le jour aux Résidences Cardinal Roy pour les personnes en perte d’autonomie physique et cognitive.

Un nouveau pavillon pour les Résidences Cardinal Roy

Trois-Rivières — Les Résidences Cardinal Roy qui ont pignon sur rue dans le secteur Cap-de-la-Madeleine depuis maintenant 19 ans se lancent dans une toute nouvelle aventure. Elles accueilleront en effet les premiers résidents de leur tout nouveau bâtiment, le pavillon Gabriel, composé de 33 unités dédiées spécifiquement aux personnes vivant avec des pertes d’autonomie physiques et cognitives.

Alors qu’une dizaine de résidents ont déjà fait leur entrée au premier étage du nouveau pavillon il y a maintenant un mois et que les premiers résidents en perte d’autonomie cognitive y logeront dès le 12 janvier, de nombreux curieux en provenance des autres pavillons actuels des Résidences Cardinal Roy ont pris part dimanche à l’inauguration officielle du nouveau bâtiment réservé spécifiquement aux personnes en perte d’autonomie physique et cognitive.

Aménagé sur deux étages, le pavillon Gabriel qui a été construit au coût de 3,2 M$ comprend notamment 16 chambres au rez-de-chaussée pour les résidents en perte d’autonomie physique, tandis que les 17 unités de l’étage sont réservées aux personnes en perte d’autonomie cognitive. 

Une idée qui, après plusieurs mois de réflexion, venait de soi pour le propriétaire de l’endroit, Sébastien Ricard.

«Le but premier était d’arrêter de perdre notre clientèle, puisqu’on est là depuis près de 20 ans et on s’attache à nos résidents. On trouvait ça dommage de les voir partir quand ils commençaient à avoir des pertes d’autonomie. On a donc fait ce pavillon pour les garder avec nous jusqu’à leur fin de vie. C’était aussi une demande des résidents, car ça ne leur tentait pas de partir. Avec ce nouveau pavillon, nos résidents peuvent donc rester en milieu connu», a-t-il soutenu.

Des services adaptés

Les nouveaux résidents auront ainsi accès à un bureau de soins infirmiers aménagé sur chaque étage, en plus de chambres spacieuses, toutes dotées d’une salle de bain privée comprenant une douche pour les gens en mesure d’en faire usage. Une salle de bain commune comprenant un bain adapté à la condition de la clientèle pourra par ailleurs être utilisée pour ceux qui auront besoin d’un coup de pouce pour faire leur toilette.

Dès le début de la visite des lieux, les commentaires positifs n’ont d’ailleurs pas cessé de se faire entendre. La beauté des lieux, la grandeur des chambres, en plus de la présence d’une salle de bain complète dans chaque unité ont notamment été mentionnés à de nombreuses reprises.

Une dizaine de résidents ont déjà fait leur entrée au pavillon Gabriel depuis un mois, dont Marguerite-Rose Beaulieu qu’on retrouve à gauche sur la photo.

Vivianne Ayotte-Robert, une ancienne résidente des Résidences Cardinal Roy qui avait dû déménager en raison d’une chute qui lui a fait perdre une partie de son autonomie physique, a d’ailleurs été l’une des premières à faire son entrée au pavillon Gabriel, il y a un mois, à son plus grand bonheur.

«J’habitais de l’autre côté avant, mais lorsque je suis tombée, j’ai dû partir. J’avais de la peine de déménager de mon loyer. J’ai habité dans une autre résidence pendant un an et demi et quand j’ai su qu’ils commençaient à bâtir, j’ai donné mon nom. Je voulais revenir parce que j’aime le lieu et l’ambiance de grande famille avec les autres résidents», a-t-elle raconté.

«J’habite aux Résidences Cardinal Roy depuis maintenant 10 ans. J’étais contente de rester dans le même coin, et de changer seulement de pavillon, car mes parents sont décédés ici et c’était important pour moi de rester à cet endroit, car je connais bien la place et les propriétaires», a quant à elle mentionné Marguerite-Rose Beaulieu, une résidente qu’on surnomme affectueusement madame sourire. 

Depuis la construction de ce nouveau bâtiment, dix nouveaux employés se sont par ailleurs ajoutés à l’équipe en place, principalement des préposés et des infirmières, afin de répondre aux besoins.

Une histoire de famille

Les Résidences Cardinal Roy situées sur la rue Cooke, qui comprenaient à l’origine 48 appartements, ont été inaugurées le 1er novembre 1998. Elles comptent aujourd’hui 150 unités de logement destinées à des personnes autonomes ou en légère perte d’autonomie. L’ajout de 33 unités supplémentaires pour les personnes en perte d’autonomie physique et cognitive augmente ainsi le nombre d’unités des Résidences Cardinal Roy à 183. 

L’entreprise du secteur Cap-de-la-Madeleine a été créée par André et Micheline Ricard, avant d’être reprise par leur fils Sébastien.

Cette histoire de famille pourrait selon toute vraisemblance se poursuivre pour encore plusieurs années, puisque le fils du propriétaire actuel, Gabriel, âgé d’à peine 9 ans, exprime déjà le souhait de reprendre les rênes de l’entreprise familiale.