Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Alain Garceau est président de la SDC.
Alain Garceau est président de la SDC.

Un nouveau partenariat pour la SDC de La Tuque

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
La Société de développement commerciale (SDC) de La Tuque a conclu un partenariat avec la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Haut Saint-Maurice. La SADC va supporter et accompagner la SDC dans divers mandats comme l’administration, la coordination des activités, les communications et le service aux membres.

«Afin de nous aider à mieux nous structurer, augmenter notre visibilité et bénéficier de l’accompagnement d’une ressource terrain qui viendra supporter nos bénévoles, l’expertise des employés de la SADC sera profitable pour nous à bien des égards», a indiqué Alain Garceau, président de la SDC.

Le directeur général de la SADC du Haut Saint-Maurice estime que cette nouvelle entente sera profitable pour les deux organisations .

«Nous sommes très heureux de pouvoir venir en aide et appuyer les bénévoles de la SDC à la réalisation de sa mission en offrant l’expertise et le support de notre conseillère en développement et communications, Laurence Soucy. Se positionner à la revitalisation, l’animation et le développement des centres-villes fait d’ailleurs partie des nouveaux enjeux auxquels le Réseau des SADC et CAE du Québec tient à contribuer et nous sommes convaincus que ce nouveau partenariat avec la SDC nous permettra d’atteindre cette cible», a affirmé Tommy Déziel.

Le nouveau partenariat a été dévoilé en marge de l’assemblée générale annuelle de la SDC qui a eu lieu le 19 avril 2021. L’organisme a aussi présenté les actions réalisées au cours des derniers mois et procédé à l’élection des nouveaux administrateurs au sein du conseil d’administration.

Le conseil d’administration s’est également doté d’un nouveau plan de communication et a ciblé trois axes d’interventions pour les prochaines années: l’évènementiel pour tout ce qui concerne l’animation du centre-ville, l’urbanisme pour embellir et revitaliser les infrastructures et finalement, les communications afin d’augmenter la visibilité de l’organisation et celle de ses membres.