Josianne, Éliane et Annabelle Veillette font partie du comité organisateur du Marché champêtre de Saint-Narcisse.
Josianne, Éliane et Annabelle Veillette font partie du comité organisateur du Marché champêtre de Saint-Narcisse.

Un marché à la sauce 2020 à Saint-Narcisse

TROIS-RIVIÈRES — C’est ce dimanche 5 juillet qu’une quinzaine d’exposants envahiront la place de l’agora à Saint-Narcisse dans le cadre de la cinquième édition du marché champêtre de l’endroit.

Pour les sept prochaines semaines, ce rendez-vous dominical animera le lieu de rassemblement de la petite localité. Mais comme c’est le cas dans les autres marchés de la région et dans pratiquement toutes les sphères d’activités, les responsables ont dû passablement revoir leur offre et leur fonctionnement en raison des mesures de distanciation sociale et sanitaires découlant la pandémie de COVID-19.

«Nous avions des thématiques différentes à toutes les semaines par les années passées et la saison se terminait en octobre par une grande fête des moissons. Ça ne sera malheureusement pas le cas cette année, à moins de changement. Il y avait également un chansonnier qui venait presque tous les dimanches et qui chantait en se promenant entre les tentes. Il ne sera également pas là cette année», souligne une des membres du comité organisateur, Annabelle Veillette.

Par contre, les organisateurs sont heureux de pouvoir finalement accueillir des artisans, un scénario qui aurait dû être écarté s’il n’y avait pas eu d’assouplissement des règles au cours des dernières semaines. Ils seront en effet cinq à présenter leurs créations aux visiteurs.

Une place spéciale a également été faite aux jeunes fréquentant le secondaire et ayant mis sur pied une entreprise dans le cadre du programme des Jeunes entrepreneurs. L’une d’elles sera d’ailleurs présente cette semaine afin d’exposer et vendre ses colliers.

«Nous leur offrons un tarif plus bas. Il y en a d’autres qui se sont montrés intéressés. Reste à savoir s’ils viendront malgré la COVID», poursuit Mme Veillette, qui se dit également soulagée que le gouvernement ait permis l’ouverture des commerces le dimanche afin de conserver sa journée habituelle d’exploitation.

Par les années passées, entre 300 et 400 personnes avaient l’habitude de se présenter chaque dimanche.

Par ailleurs, la députée de Champlain et ministre Sonia LeBel sera présente ce dimanche pour y distribuer des masques de fabrication artisanale.