Le propriétaire du nouveau Canadian Tire de la rue Barkoff du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, Claude Jacob.

Un Canadian Tire deux fois plus grand

TROIS-RIVIÈRES — Après des mois dédiés à la construction et à l’aménagement intérieur, le nouveau magasin de Canadian Tire du secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières ouvre ses portes ce jeudi. Deux fois plus grand que l’ancien magasin de la rue Fusey, ce nouveau Canadian Tire de la rue Barkoff mise sur une expérience cliente renouvelée.

«L’expérience du client est très importante. Nous avons même opté pour des chariots ergonomiques qui sont beaucoup plus agréables à manœuvrer. L’expérience du client commence dès qu’il met la main sur le chariot», lance Claude Jacob, le propriétaire du Canadian Tire. 

«C’est un investissement majeur et nous avons voulu faire un beau magasin. On a mis de l’éclairage DEL, des tuiles de céramiques très belles. Tous les décors disponibles, on les a achetés pour que ce soit beau.»

Plusieurs éléments du commerce ont été pensés pour faciliter la visite des clients. Pas moins de treize caisses ont été aménagées pour rendre les transactions plus rapides. «Le client aime magasiner et il n’est pas pressé. Mais lorsqu’il veut partir, il ne veut pas attendre. Le projet initial prévoyait six caisses, nous en avons treize. Et deux caisses pour les retours», précise M. Jacob. «Il y a aussi une seule file pour aller aux caisses, ce qui permet d’être quatre à cinq fois plus rapide. On ne se retrouve pas ainsi derrière un client qui a une transaction plus longue.» 

Lors du passage de l’équipe du Nouvelliste mercredi après-midi, les employés s’affairaient aux derniers préparatifs pour l’ouverture de jeudi. Il s’agit toutefois d’une ouverture en douceur, afin de bien roder le commerce. Les chasseurs d’aubaines devront attendre au premier week-end de novembre, alors qu’une grande vente d’ouverture est prévue. 

À la veille de l’ouverture, près de 200 personnes se sont réunies dans le nouveau magasin à l’occasion d’un cocktail. Plusieurs commerçants de la région et anciens propriétaires du magasin Canadian Tire de Cap-de-la-Madeleine étaient sur place. 

Voisin des Galeries du Cap, le nouveau magasin est mieux positionné que celui de la rue Fusey. Avec le développement résidentiel vers les secteurs nord de la ville, les anciens locaux n’étaient plus centraux.  «La masse de clients vient dans le secteur avec tous les autres commerces. Il se construit beaucoup de maisons aussi dans le secteur. On se rapproche de nos clients. On aimait beaucoup les gens dans le bas du Cap, mais il faut centraliser», explique
M. Jacob. «Les clients aiment arrêter à une place pour faire tous leurs achats. Ici on a Maxi, Walmart, le centre d’achat, Patrick Morin, L’Aubainerie et Bureau en gros. Tout est là. On ne vient pas ici pour nuire à quelqu’un. On vient ici pour rendre service à nos clients.»

En nommant tous ces voisins, Claude Jacob veut démontrer que Canadian Tire souhaite se greffer à un pôle commercial déjà attractif. 

La cinquantaine d’employés du magasin de la rue Fusey sont tous transférés dans les nouveaux locaux. Et la direction est à la recherche d’une trentaine, voire une quarantaine, de nouveaux travailleurs dans tous les départements, même à l’atelier mécanique.  

«Nos employés sont très heureux de venir s’installer ici. Pour nous, c’est un très beau projet», ajoute M. Jacob. «Nos employés sont importants. Plusieurs entreprises disent avoir de la difficulté à recruter, mais chaque fois qu’on garde un employé, on doit en recruter un de moins. On s’occupe bien de nos employés.»

Le retour en région d’un entrepreneur

Le déménagement du Canadian Tire du secteur Cap-de-la-Madeleine représente pour Claude Jacob un retour aux sources après avoir passé 17 ans en Mauricie, notamment en exploitant le Stéréo Plus de Shawinigan durant 12 ans. Avant d’acquérir le magasin de la rue Fusey dans le but de concrétiser un projet d’expansion caressé depuis près de dix ans par Canadian Tire, Claude Jacob était propriétaire du magasin de Baie-Comeau.  «J’ai adoré Baie-Comeau, mais mes enfants étaient loin. Ils sont encore dans la région. Je suis maintenant un grand-père, alors je voulais me rapprocher», avoue l’entrepreneur. 

«C’est mon quatrième magasin. Cap-de-la-Madeleine est un retour aux sources, un retour à la maison.»

Le bâtiment qui accueillait le magasin de la rue Fusey est la propriété du groupe Canadian Tire, tout comme celui de la rue Barkoff. C’est donc l’entreprise qui a la responsabilité de trouver un acheteur pour les locaux désormais laissés vacants.