Les deux propriétaires de l’entreprise Uni-Recycle, Mikee Gervais et Philippe Gignac.

Un bureau vraiment écologique

Trois-Rivières — Il suffit d’entrer dans le nouveau local d’Uni-Recycle pour s’apercevoir rapidement de sa mission: la récupération.

Car un an seulement après avoir démarré ce service gratuit de recyclage informatique et électronique pour les entreprises, les propriétaires Philippe Gignac et Mikee Gervais disposent maintenant d’un nouvel espace de travail à Trois-Rivières aux allures nettement écologiques avec, entre autres, un mur végétal, de la tôle recyclée et du bois de grange, et ce, grâce à plusieurs partenaires.

«Nous avons pris la décision de faire nos bureaux à partir de matériaux 100 % locaux, responsables, écologiques ou recyclés. Que ce soit les matériaux de construction, la finition ou l’ameublement, on a fait le choix le plus écologique», expliquent-ils.

Les deux jeunes entrepreneurs de la région de Trois-Rivières ont fondé Uni-Recycle en décembre 2016 sous le nom de Recycle-Vert. C’est après avoir travaillé dans la gestion d’entreprises et l’informatique que le duo a décidé de se lancer en affaires et «faire vivre une passion pour l’environnement, les relations d’affaires et le service aux entreprises».

«Notre service est sur mesure pour chacun de nos clients. Que ce soit pour le recyclage informatique, le recyclage électronique, l’effacement de données, la destruction de disque dur, nos services sont entièrement gratuits et nous acceptons toute marchandise liée à la technologie», précisent ceux qui disposent d’un lieu d’entreposage de plus de 4000 pieds carrés. Mais déjà, des idées d’expansion sont sur la table à dessin.

UNI-RECYCLE EN CHIFFRES

36

Palettes de matériel récupéré en moyenne par semaine

20 000

Poids en livres de matériel récupéré en moyenne par semaine

400

Ordinateurs récupérés chez un seul client

300

Ordinateurs récupérés par semaine

Les deux associés disent se compléter parfaitement. Si Mikee Gervais se veut fonceur et déterminé à faire grandir l’entreprise en servant le plus de gens possible, Philippe Gignac se décrit comme un visionnaire posé. Et dès le départ, ils ont mis leurs forces en commun pour en arriver, au terme de la première année, avec la signature de près de 1300 contrats.

«Gratuits, nos services sont offerts uniquement aux entreprises, laissant aux autres le soin d’offrir la prise en charge des électroniques des particuliers», ont-ils tenu à indiquer.

Or, cette offre de collecte gratuite d’un bout à l’autre de la province aura séduit plus de 450 partenaires. La clé de leur essor rapide? Le service. Et ils n’hésitent pas à contacter régulièrement leur clientèle.

«Nous avons signé beaucoup d’entreprises qui sont parmi les plus grosses au Québec. À Trois-Rivières, nous procédons au démantèlement complet de la marchandise et au triage pour ensuite envoyer le tout à des recycleurs. Eux prendront en charge chacune des matières dans leurs spécialités distinctives pour en refaire de la matière première à l’état brut», décrivent-ils

Pourquoi avoir développé ce concept à Trois-Rivières? «C’est notre terre natale et il était important pour nous d’y rester et de développer l’entreprise autour de ce noyau qui, stratégiquement, a été la meilleure décision, étant situé au cœur du Québec. Et cela nous permet d’avoir un service qui couvre l’ensemble des succursales de certains de nos clients qui ont parfois 5, 10, 25 bureaux au Québec», font-ils savoir.

En un an, Uni-Recycle a réussi à créer quatre emplois en plus de donner la chance à des étudiants et des gens en plateau de travail de faire des stages de courte ou longue durée «afin de connaître un peu plus leur désir dans la vie».

La demande étant forte dans plusieurs sphères du recyclage, l’entreprise a jugé bon d’ajouter un service de consultation et d’accompagnement en recyclage 100 % gratuit, en plus du recyclage informatique et électronique déjà offert, pour mieux servir ses clients.

«Avec nous, les disques durs ne se retrouveront jamais chez le compétiteur. Nous pouvons même les percer directement sur place pour ensuite procéder à la destruction finale. Nos services dépassent largement les standards de l’industrie», assure l’équipe de direction.