Geneviève Dubois, préfète de la MRC Nicolet-Yamaska

«Un bon test pour notre façon de travailler»

Nicolet — Ayant réussi à s’entendre pour présenter un seul projet, la table des MRC du Centre-du-Québec vient de se voir accorder un pôle d’innovation, avec un budget annuel de 400 000 dollars pendant quatre ans.

«C’est un bon test pour notre façon de travailler à la table des MRC», a confié la présidente, Geneviève Dubois, lors de la dernière assemblée régulière de la MRC de Nicolet-Yamaska.

En février dernier, le premier ministre Philippe Couillard était débarqué au Digihub de Shawinigan pour annoncer la création de pôles régionaux d’innovation, avec une enveloppe de plus de 32 millions de dollars.

Par ailleurs, la préfète de la MRC a profité de cette même séance publique pour préciser le but d’une éventuelle stratégie de promotion régionale pour le Centre-du-Québec, vingt ans après la création de la région.

«Ce projet de la table des MRC vise à accroître la notoriété de la région en se dotant d’une image de marque», a-t-elle expliqué alors que le budget rattaché à cette stratégie est de l’ordre de 930 000 dollars.

Déjà, la mairesse de Nicolet a fait savoir que la campagne de publicité envisagée ferait ressortir «l’élément de centre» de la région alors que la qualité de vie et la nature ne sont pas suffisamment distinctives.

«On veut développer le sentiment d’appartenance chez nous et faire rayonner la région à l’extérieur pour attirer des résidents, de la main-d’oeuvre, des touristes et des investisseurs», a plaidé Geneviève Dubois.

Toutefois, certains de ses collègues de la MRC de Nicolet-Yamaska lui ont fait remarquer le pouvoir d’attraction «assez important» de Drummondville et se demandent «comment on va pouvoir avoir de la visibilité dans ça».

«On va faire enlever le chapeau des gens pour avoir la lunette régionale», a répondu la préfète. «Mais les grosses villes n’enlèvent pas le chapeau facilement», a renchéri le maire de Saint-Léonard-d’Aston, Jean-Guy Doucet, qui parle d’un défi important pour que le territoire de Nicolet-Yamaska puisse tirer son épingle du jeu.

De plus, un projet d’étude de couverture cellulaire régionale a été soumis à la table des MRC du Centre-du-Québec, tout comme un projet visant à analyser les besoins de soutien aux organismes sociocommunautaires de la région.

La MRC de Nicolet-Yamaska a également déposé le rapport annuel d’activités du Fonds de développement des territoires pour la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018.

Ainsi, pas moins de 262 promoteurs pour 153 ont été soutenus techniquement et/ou financièrement par l’équipe de développement économique. Et la MRC a investi un total de 229 089 $ en contribution non remboursable dans 18 projets d’entreprises dont les coûts totaux étaient estimés à plus de 9,4 millions de dollars.

Des investissements qui ont entraîné la création de 32 nouveaux emplois et le maintien de 314 emplois.

Parmi les entreprises, on retrouve Industries Payer, Acier Marquis, Rovibec, Usine Rotec.

Finalement, un total de 13 projets ont été présentés par huit municipalités.

La contribution du Fonds de développement structurant, de l’ordre de 171 650 dollars, figure parmi les investissements de 271 403 dollars réalisés dans ces localités.

Par exemple, la Municipalité de La-Visitation-du-Yamaska a pu ajouter des jeux au centre récréatif tandis que la Municipalité de Sainte-Monique aura procédé à l’aménagement de la bibliothèque municipale.