Sylvain Boudreau a capté l’attention des participants à sa conférence présentée par la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan, mardi matin à l’Auberge Gouverneur.

Un abécédaire de la réussite

SHAWINIGAN — Sylvain Boudreau gagne sa vie à marteler des évidences. Invité par la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan mardi matin à l’Auberge Gouverneur, l’expérimenté conférencier a cartonné une fois de plus, séduisant son auditoire de près de 160 personnes grâce à son ton, son humour et sa capacité à maintenir l’attention de son public. Son message? L’entregent et l’enthousiasme payent.

M. Boudreau roule sa bosse dans le très compétitif milieu des conférences depuis 1994. Mardi matin, il présentait «Va te faire voir!», qui insiste sur l’importance du réseautage dans la réussite d’un individu. Une fois en public, la personne doit adopter le comportement qui s’imprimera positivement dans la mémoire de ceux et celles avec qui elle échangera. Le réseautage doit devenir une occasion de s’intéresser aux autres et de ces contacts naîtront inévitablement des occasions d’affaires.

«Tout est une question d’attitude», indique le conférencier d’entrée de jeu, une courte phrase qui pourrait très bien résumer sa présentation d’environ 75 minutes. Dans un monde obsédé par l’image, le comportement fait assurément une différence dans la capacité d’établir des liens, de les entretenir et au bout du compte, de réussir.

M. Boudreau fait d’ailleurs remarquer que ce n’est pas la compétence d’une personne qui attire spontanément l’attention, mais plutôt son attitude.

«En 2019, il y a des gens qui sont persuadés qu’ils auront du succès parce qu’ils sont bons, compétents ou professionnels», raconte-t-il. «C’est faux! Jamais vous n’aurez du succès parce que vous êtes bon. Le vrai succès, vous l’aurez uniquement si on vous trouve sympathique et professionnel. C’est ce qui m’a mis au monde comme conférencier et je n’aurais jamais imaginé qu’en 2019, ce serait encore plus vrai.»

Bien entendu, dans un milieu de travail extrêmement compétitif, la compétence ne représente plus une option, convient M. Boudreau. Une fois ce critère rencontré, il souligne que la personne sympathique partira toujours avec une longueur d’avance.

Dans le même esprit, la confiance en soi, l’enthousiasme et l’intérêt envers les autres font partie des clés de la réussite. Après, il suffit de s’impliquer en entretenant son réseau.

Bref, ces vérités de La Palice arrachent des sourires, surtout lorsque le conférencier les met en opposition avec des comportements révélateurs.

«Je n’ai jamais compris comment quelqu’un pouvait penser avoir du succès dans la vie en ayant un air bête», fait-il remarquer. «Ça n’a aucun sens! Parfois, on dirait que certaines personnes ont étudié là-dedans. Elles ont un bac en air bête!»

Répéter

Sylvain Boudreau ne prétend pas réinventer la roue avec son propos. En entrevue, il souligne que l’attitude fait partie des notions qu’il faut inlassablement répéter au cours d’une vie.

«La force de mes conférences, c’est que c’est toujours du gros bon sens», commente-t-il. «Ce ne sont pas de grandes théories, mais des affaires pratiques. Par exemple, quand je dis qu’il faut être enthousiaste, c’est une évidence. Mais il y a des gens qui partent travailler le matin avec les épaules basses. Je trouve ça épouvantable! Mets-toi un sourire dans la face, sois généreux, tiens-toi droit, démontre de l’intérêt et la vie sera meilleure pour toi. Oui, la compétence est importante, mais on s’intéresse d’abord à l’individu.»

«Tout le monde sait qu’il faut faire de l’exercice physique, qu’il faut penser à sa santé», illustre-t-il. «Tu le sais, mais tu ne le fais pas! C’est la même chose avec le réseautage. C’est le principe d’arroser la plante: c’est la fréquence qui fait qu’on devient bon. Dans quelque sphère de votre vie, la fréquence vous permet d’atteindre les objectifs et de développer votre talent. Se faire répéter les mêmes choses, c’est bénéfique.»

M. Boudreau réserve quelques minutes aux réseaux sociaux dans cette conférence, un outil devenu essentiel aujourd’hui pour se faire voir.

«À moindre coût, on a une visibilité beaucoup plus grande», explique-t-il. «L’information circule beaucoup plus vite. Avant, quand on se faisait un site Internet et qu’il fallait le modifier, c’était tout un travail. Maintenant, on peut modifier notre page Facebook instantanément. C’est un outil extraordinaire.»

La circulation sur les médias sociaux ne fait pas foi de tout, prend-il soin d’ajouter.

«Des gens ont des sites Facebook professionnels beaucoup mieux faits que le mien, mais c’est moi qui donne le plus de conférences! C’est un outil, mais il faut aller plus loin que ça.»

M. Boudreau offrira une autre conférence, «Mêle-toi de tes affaires», jeudi soir au Centre des arts, dans le cadre de la semaine du personnel de la Commission scolaire de l’Énergie.

Près de 800 employés sont attendus à cette occasion.