Philippe Nadeau, directeur général du DigiHub, pourra bientôt proposer l’expérience d’un Fab Lab aux entreprises en démarrage de la région.

Trois soumissionnaires déposent une offre

SHAWINIGAN — Annoncé en avril 2017, l’aménagement d’un laboratoire de fabrication de prototypes au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan s’approche de sa réalisation. Vendredi, à la conclusion de la période d’appel d’offres, trois entreprises ont déposé une proposition pour réaliser ces travaux, qui devraient être terminés à la fin du printemps.

Les soumissionnaires sont tous établis à Shawinigan. Construction R. Cloutier propose de faire ces travaux pour la somme de 88 846 $. L’offre de Construction Cha-Ric s’établit à 91 475 $ et celle de l’entrepreneur P.A. Bisson se chiffre à 117 000 $. La vérification de la conformité de chaque soumission sera effectuée au cours des prochains jours. Le choix devrait être arrêté la semaine prochaine.

Le DigiHub avait reçu une aide financière de 225 000 $ pour la réalisation de ce Fab Lab, un projet estimé à près de 405 000 $. Le directeur général, Philippe Nadeau, assure que le délai qui s’est écoulé entre l’annonce et le processus d’appel d’offres ne cache aucune irrégularité. Par contre, le fait que le Fab Lab ait changé d’étage a entraîné certains ajustements.

«Nous avons travaillé en concertation avec le ministère (de l’Économie)», mentionne M. Nadeau. «Il n’y a pas de difficultés. Nous n’avons pas de pression pour aller plus vite. Nous avons tenu le ministère au courant au fil du temps. Nous avons un beau partenariat avec Startup Québec. La mise en place d’un Fab Lab, c’est un peu complexe étant donné qu’il faut des aménagements et des appareils particuliers. C’est tout un défi!»

La décision de transférer ce laboratoire au rez-de-chaussée, au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, s’est imposée pour des questions pratiques.

«Nous avons trouvé un espace plus adéquat, qui se prête plus à faire un peu de bruit», indique le directeur général. «C’était un endroit inutilisé. C’est plus adéquat qu’au deuxième étage, au milieu des entreprises (du DigiHub).»

Cet aménagement permettra à de jeunes entrepreneurs de la région de bénéficier d’équipements spécialisés qu’ils ne pourraient normalement acquérir en période de démarrage.

«Ça va leur permettre de créer des prototypes», explique le directeur général. «Par exemple, il y a beaucoup de financement, au gouvernement fédéral, qui exige des preuves de concept. Au lieu de faire fabriquer des choses en Chine et ailleurs, ils pourront les fabriquer et les tester ici. De plus, avec ces appareils, des conseils seront donnés par des gens expérimentés. On va aider nos entreprises à utiliser ces outils. Ce sera une communauté de pratique et de partage.»

Des commanditaires pourraient annoncer le parrainage de certains appareils, en guise de soutien financier à ce projet.

«On espère pouvoir procéder à l’ouverture avant les vacances», estime M. Nadeau. «Nous ferons une porte ouverte pour expliquer aux gens ce qu’est un Fab Lab et comment ils peuvent se l’approprier.»