Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et le directeur général d’IDETR, Mario De Tilly, ont procédé au lancement du District entrepreneurial innovant Open dans les locaux de Progi.

Trois-Rivières a son Open...

TROIS-RIVIÈRES — Entre la salle de jeux et la terrasse sur le toit destinées aux employés de l’entreprise des technologies de l’information, Progi, rue Saint-Georges, Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDETR) ne pouvait trouver meilleur endroit pour lancer son District entrepreneurial innovant Open. Car c’est ce genre d’entreprise que l’organisme souhaite attirer au centre-ville trifluvien, d’où ces bourses d’implantation qui peuvent aller jusqu’à 150 000 dollars.

«Tout le monde connaît le centre-ville comme un lieu de divertissement et un pôle d’affaires dynamique. Mais peu réalisent à quel point c’est un milieu extrêmement innovant. On veut être agressif pour attirer des entreprises de ce calibre», a affirmé mardi le directeur général d’IDETR, Mario De Tilly, devant de nombreux partenaires.

Au cours de la dernière année, son équipe a recensé l’ensemble des attraits et des activités contribuant à l’attractivité du centre-ville. Ainsi, on a pu constater que dans un rayon d’un kilomètre de la rue des Forges sont concentrées plus de 50 entreprises et organisations innovantes dans lesquelles travaillent plus de 1300 personnes.

S’ajoutent un parc technologique avec ses deux incubateurs, un centre d’affaires, un accélérateur et plusieurs autres dans les cartons. «Voilà la recette d’un réel écosystème entrepreneurial innovant. Et beaucoup de choses sont en train de se faire», souligne-t-il.

Celui-ci a rappelé la démarche ayant mené à la création d’Open. Celle-ci fut ainsi précédée d’une stratégie de développement entrepreneuriale et immobilière ainsi que d’une stratégie de prospection. Et Mario De Tilly rêve d’un taux de vacance à zéro d’ici trois ans alors qu’actuellement, une superficie de 310 000 pieds est encore disponible.

«Un écosystème, ça va au-delà d’un hub, qui est un lieu. Un écosystème, c’est un milieu de vie», a-t-il précisé, rappelant au passage que Trois-Rivières est la deuxième meilleure ville au Québec pour ses politiques entrepreneuriales et la seconde ville au Canada pour son indice de bonheur. Et la Ville se situe dans le peloton de tête pour ses coûts d’implantation les plus bas et son potentiel pour attirer des milléniaux.

Ciblant principalement les entreprises de haute technologie, M. De Tilly est convaincu de ceci: l’Open est exactement le genre de milieu visé par ses prospects et leurs employés.

«Les jeunes travailleurs recherchent non seulement un cadre de travail agréable, mais aussi un milieu de vie stimulant où ils peuvent aller dîner avec des clients, sortir pour le 5 à 7 et rentrer à la maison à pied», fait-il valoir.

Le District entrepreneurial innovant Open, c’est donc 10 000 travailleurs, 100 bureaux gouvernementaux et de professionnels, 50 bars, cafés, restaurants, 25 sites culturels et touristiques, 15 événements annuels, 50 salles de réunion et 400 unités d’hébergement, un centre des congrès, un amphithéâtre, 4870 unités d’habitation comptant 7000 résidents et 1250 bâtiments ayant une valeur patrimoniale.

«Nous voulons faire de l’Open un lieu d’échanges entre les starts-ups et les entrepreneurs aguerris, un quartier créatif où chacun est libre de proposer des idées qui sortent du cadre», ajoute M. De Tilly.

Sa conseillère marketing, Laurie Neault, a d’ailleurs mentionné que le terme open parle d’une compétition ouverte aux professionnels et aux amateurs, «un concept qui cadre parfaitement avec l’esprit du District entrepreneurial innovant».

«Ce nouveau positionnement s’inscrit dans la tendance internationale des innovations districts, comme 22@Barcelona, Brooklyn Tech Triangle et le Quartier de l’innovation à Montréal, où les acteurs locaux s’unissent pour créer un espace collaboratif dans un quartier de la ville», a-t-elle indiqué.

Or, pour soutenir l’émergence et le rayonnement du District, IDETR a procédé à l’embauche d’un nouveau conseiller à l’innovation, Étienne Dansereau, qui entrera en poste au cours des prochains jours. Il sera soutenu par Laurence Gagné, déjà chez IDETR depuis 2016. Au cours des prochains mois, la nouvelle équipe travaillera de pair avec les entrepreneurs et les organismes du centre-ville afin de jeter les bases du nouvel écosystème innovant.

«Cela concrétise la vision qu’avait la Ville de Trois-Rivières pour son centre-ville alors que des efforts importants ont été réalisés au cours des dernières années pour en faire un milieu de vie attractif tant pour les citoyens que pour les gens d’affaires. On est prêt pour une telle marque de commerce», a conclu le maire Yves Lévesque, évoquant entre autres le développement de l’habitation, l’essor de Trois-Rivières sur Saint-Laurent et l’ouverture prochaine du Centre d’événements et de congrès interactifs.