Kevin Rodrigue,  Jessy Côté et Jimmy Doucet sont les nouveaux propriétaires du restaurant Pilote.
Kevin Rodrigue, Jessy Côté et Jimmy Doucet sont les nouveaux propriétaires du restaurant Pilote.

Trio gastronomique: le restaurant Pilote a de nouveaux propriétaires

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Inspirés par les projets de développement à l’aéroport de Trois-Rivières, trois jeunes entrepreneurs sont maintenant les propriétaires du restaurant Pilote.

L’établissement de l’aéroport de Trois-Rivières a été mis en vente l’automne dernier à 42 500 $. L’offre a trouvé preneur: Kevin Rodrigue, Jessy Côté et Jimmy Doucet ont acheté le restaurant le 23 décembre.

«J’étais le directeur de la restauration à l’Auberge du lac Saint-Pierre et Jessy est mon assistante. Mon objectif était d’avoir mon restaurant. On a acheté le restaurant à 42 500 $. C’est un bon prix», indique Kevin Rodrigue, en précisant que Jimmy Doucet s’occupe du volet graphisme, marketing et site web.

Le trio de gens d’affaires vise à faire du Pilote un restaurant avec une carte un peu plus relevée, alliant des plats populaires à des mets plus raffinés.

«On a de bons chefs, affirme M. Rodrigue. On a développé un menu sur la coche. On a des plats de tendances végétarienne et végétalienne, des plats plus classiques aussi. C’est de la gastronomie populaire. On a de la poutine et de la bavette de bœuf au vin rouge. On se démarque avec des produits du terroir, des produits locaux, des vins d’importation privée, un bon rapport qualité-prix. Tout le monde y trouve son compte.»

Les trois entrepreneurs ont passé le temps des Fêtes à réaménager le restaurant. Selon M. Rodrigue, quelque 15 000 $ ont été investis pour repeindre et redécorer les lieux, changer la vaisselle, acheter des nappes, etc.

M. Rodrigue rappelle que la clientèle qui fréquente le Pilote a accès à une vue unique à Trois-Rivières, soit sur la piste de l’aéroport. En jumelant cette particularité au menu revisité et à l’ambiance du restaurant bonifiée, M. Rodrigue croit que l’affaire en vaut le coup.

«On a vu la réalité du marché. On sait ce que les gens recherchent. Dans la restauration, à Trois-Rivières, c’est souvent du pareil au même. On veut devenir une destination gastronomique, abordable, décontractée.»

La direction du Pilote apporte un vent de renouveau au restaurant, mais conserve dans son équipe Suzanne Beaumont et Martin Frigon. Les anciens proprios avaient manifesté le désir de demeurer à l’emploi de l’établissement.

«Ils sont un peu comme nos conseillers», précise M. Rodrigue.

La formule des soupers spectacles est également préservée à ce restaurant ouvert sept jours par semaine.