Innovation et Développement économique Trois-Rivières s’est associé à quelque 250 partenaires pour mettre sur pied sa saison touristique 2020. Sur la photo: le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, l’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières, Christine Beaulieu, le coordonnateur chez IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux ainsi que le président d’IDE Trois-Rivières, Yves Lacroix
Innovation et Développement économique Trois-Rivières s’est associé à quelque 250 partenaires pour mettre sur pied sa saison touristique 2020. Sur la photo: le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, l’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières, Christine Beaulieu, le coordonnateur chez IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux ainsi que le président d’IDE Trois-Rivières, Yves Lacroix

Tourisme: départ d’une saison «différente, mais éclatante»

TROIS-RIVIÈRES — À l’aube d’une saison touristique estivale différente des précédentes, Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières se dit confiant d’inciter les Trifluviens à «redécouvrir leur ville».

Alors que, lors des années antérieures, l’administration de Tourisme Trois-Rivières s’est affairée à faire connaître la ville à l’échelle provinciale, elle mise cette saison sur une campagne à saveur locale, invitant les citoyens à voyager à l’intérieur même de leur milieu de vie.

«Au cours des dernières années, l’offre touristique s’est énormément améliorée. Je pense que ce ne sont pas tous les résidents de Trois-Rivières qui sont à jour sur ce plan. Avec les différentes activités aux prix alléchants mises de l’avant, ils pourront en profiter», a fait savoir le coordonnateur chez IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux.

En cette année teintée par la pandémie de COVID-19, deux thématiques estivales ont inspiré l’organisme dans la mise sur pied des différentes initiatives, soit la culture ainsi que la nature.

Les musées comme source de culture

Sur le plan culturel, les citoyens pourront, entre autres, se procurer au coût de 30 $ la Carte Musées, offrant un accès complet à 13 institutions du territoire. Ce laissez-passer se veut également transférable et sans date d’expiration.

«Il s’agit d’un des plus beaux projets de concertation qu’on a à Trois-Rivières en tourisme. Tous les partenaires veulent se joindre à cette initiative qui, depuis sa création il y a quelques années, n’a jamais cessé d’augmenter ses ventes. Certes, cette année, elle verra peut-être ses recettes diminuer un peu auprès de la clientèle étrangère, mais on est confiants de voir sa popularité augmenter chez les Trifluviens», a indiqué M. Rioux.

De plus, nombre de forfaits d’hébergement en milieu urbain seront annoncés par IDE Trois-Rivières au cours des prochaines semaines afin de permettre aux hôtels de passer plus facilement à travers la crise et aux Québécois de profiter des installations à moindre coût.

Nouveautés en plein air

En ce qui a trait au volet nature, la Ville a notamment aménagé trois nouveaux circuits de marche sur le territoire. Ainsi, les sportifs pourront fouler les parcours Architecture et patrimoine, de 0,8 km, l’Urbain, de 2,7 km ainsi que le Panoramique, de 2,8 km. Ils ont tous comme point de départ la place Pierre-Boucher.

Outre ces circuits, IDE Trois-Rivières promet d’annoncer prochainement des forfaits permettant aux adeptes de plein air de dépenser moins pour profiter des nombreuses attractions régionales.

Bien que confiante de faire vivre à la population une autre saison «dynamique et intense», l’administration d’IDE Trois-Rivières n’a pu passer sous silence le vide créé par l’absence de spectacles et d’événements à grand déploiement dans la région.

«C’est sûr qu’il n’y a rien qui puisse remplacer un bon spectacle de musique extérieur ou un événement estival à l’Amphithéâtre Cogeco. Toutefois, je crois que les restaurants, hôtels et musées de Trois-Rivières sont assez attrayants pour permettre à tous de trouver leur compte quand même», a souligné celle qui assumera le rôle d’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières pour une quatrième année, Christine Beaulieu.

Des attractions «sécuritaires»

En ces temps troubles, de nombreux avertissements ont été faits par les différentes instances gouvernementales à l’endroit des Québécois. Il serait donc facile de croire qu’il est risqué de sillonner les musées et autres attraits touristiques régionaux. Qu’à cela ne tienne, l’ensemble des activités culturelles et sportives ont été organisées de sorte que les citoyens soient toujours en sécurité.

«Pour y être allée moi-même, je confirme qu’il est possible de profiter de tous les musées et autres attractions en toute sécurité. J’ai été impressionnée de constater la vitesse à laquelle les commerçants ont su adapter leur offre, permettant ainsi aux visiteurs de tout voir en ne touchant presque rien», de dire Christine Beaulieu.

La Saint-Jean-Baptiste, une vitrine unique

Organisé à l’Amphithéâtre Cogeco, sans public, et diffusé sur plusieurs plateformes médiatiques, le spectacle de la fête nationale a représenté pour Trois-Rivières une occasion unique de se faire voir par des gens de partout à travers le Québec.

«On avait un gros défi qui était celui de maintenir notre niveau de notoriété à l’échelle provinciale. Grâce au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste, si on ne l’a pas maintenu, on l’a largement augmenté», a raconté le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Par ailleurs, à la fin du lancement, Daniel Rioux a tenu à saluer de précieux partenaires d’IDE Trois-Rivières comme le Festivoix, le Grand Prix de Trois-Rivières ainsi que la Corporation des événements de Trois-Rivières. Exceptionnellement cette année, ces organismes se voient dans l’obligation de suspendre leurs activités.

«Il est capital pour nous de dire un merci tout spécial à ces organisations qui, année après année, joue un rôle plus que majeur dans la notoriété de Trois-Rivières. Même s’ils ne sont pas là cet été, on ne les oublie pas et on a hâte de les revoir. Après tout, c’est eux qui ont fait en sorte qu’on est là aujourd’hui», a-t-il mentionné.

Il est à noter que le lancement de la saison touristique 2020 s’est déroulé dans un respect complet des mesures de distanciation sociale. Seuls les médias avaient été conviés à la gare maritime de Trois-Rivières pour l’événement, qui était diffusé en direct sur le Web pour les quelque 250 partenaires de l’organisme souhaitant y assister.

Pour connaître tous les détails sur la saison touristique trifluvienne 2020, la population est invitée à consulter le www.tourismetroisrivieres.com.