Sarah-Geneviève Trépanier, directrice de la Chaire de recherche du Canada sur le climat social et la santé au travail.
Sarah-Geneviève Trépanier, directrice de la Chaire de recherche du Canada sur le climat social et la santé au travail.

Télétravail: «La communication, c’est la clé»

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Lorsque chaque employé est seul de son côté pour affronter son travail derrière un écran, le mental peut devenir un vilain menteur. Un simple courriel d’un collègue ou du patron peut être perçu comme une critique ou une méchanceté alors qu’il n’en est rien. «Parce qu’on est à distance, il faut faire plus attention. Il peut y avoir plus de conflits qui arrivent parce que la communication n’est pas ce qu’elle était», explique Cynthia Mathieu, professeure en comportement organisationnel au département de gestion des ressources humaines de l’UQTR.