Taux de chômage à 5,6 %

Trois-Rivières — En octobre, le taux de chômage était de 5,6 % à Trois-Rivières, en baisse de 0,4 point de pourcentage par rapport au mois précédent. Et selon les données de l’enquête sur la population active, c’est une diminution de 1,8 % en un an.

En Mauricie, on note également une amélioration, le taux de chômage étant passé de 6,4 % à 6,2 % de septembre à octobre. En 2016, à la même période, le résultat était de 6,6 %. «Rarement a-t-on mesuré un taux de chômage aussi bas en Mauricie», avoue l’économiste régional indépendant, Jules Bergeron.

Par rapport à septembre 2016, l’emploi a diminué de 2900, sans doute, dit-il, en raison de la baisse des activités saisonnières comme l’agriculture et le tourisme. Par contre, le nombre de personnes au travail est en nette progression depuis un an, soit une hausse de 3700 emplois, «conséquence d’une augmentation encore plus significative de l’effectif à temps plein, soit 5000 personnes, et d’un repli du nombre de postes à temps partiel, soit 1400 de moins».

«En fait que ce soit par rapport au mois précédent ou en comparaison de l’année dernière, tous les emplois ajoutés en Mauricie sont à temps plein», souligne le spécialiste.

Pour la région métropolitaine de recensement de Trois-Rivières, «le même constat s’applique tant au chapitre du chômage, de l’évolution de l’emploi que du type de poste créé».

«Si on jette un coup d’œil à l’évolution par secteur d’activité au cours des 12 derniers mois, on remarque un recul de l’emploi surtout dans la construction et dans l’hébergement et la restauration alors que le nombre de personnes au travail augmente principalement dans la fabrication, le commerce ainsi que dans la santé et les services sociaux», indique M. Bergeron.

Au pays, le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 6,3 % en octobre, a annoncé vendredi Statistique Canada. L’emploi, lui, a connu une croissance au pays, et c’est principalement au Québec que cette hausse a été observée.

Au Canada, la hausse est attribuable à une augmentation de l’emploi à temps plein (+89 000), alors que le nombre de personnes travaillant à temps partiel a diminué (-53 000), a ajouté l’agence fédérale.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a enregistré une hausse de 308 000 (+1,7 %), sous l’effet de l’augmentation de l’emploi à temps plein de 397 000 (+2,7 %) et de la baisse du nombre de personnes travaillant à temps partiel de 89 000 (-2,5 %). Au cours de la même période, le nombre total d’heures travaillées a augmenté de 2,7 pour cent.

Le taux de chômage a enregistré une tendance à la baisse au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en octobre, diminuant de 0,7 point de pourcentage.

En octobre, la hausse la plus prononcée de l’emploi a été observée au Québec. L’emploi a progressé de 18 000 dans la province. 

L’emploi à temps plein a augmenté (+33 000), tandis que l’emploi à temps partiel a légèrement diminué. Le taux de chômage était essentiellement inchangé, à savoir 6,1 %, après avoir connu une tendance à la baisse notable depuis le début de 2016. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 67 000 (+1,6 %).

Avec la Presse canadienne