Taux de chômage à 5,2 %

TROIS-RIVIÈRES — Pour une rare fois, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement de Trois-Rivières est le même que celui de l’ensemble de la Mauricie, soit 5,2 %. Si dans le premier cas, il s’agit d’une légère baisse de 0,3 point par rapport à avril, on observe une faible diminution de 0,5 point dans le second. En mai 2017, le taux de chômage trifluvien était de 6,5 % et de 6,1 % au niveau régional.

Au pays, l’emploi a peu varié en mai, et le taux de chômage s’est établi à 5,8 % pour le quatrième mois consécutif, a indiqué vendredi Statistique Canada.

L’emploi au Québec était plutôt stable le mois dernier, une baisse dans le travail à temps plein ayant été contrebalancée par une hausse du nombre de travailleurs à temps partiel. Le taux de chômage a peu varié pour s’établir à 5,3 %. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en mai, l’emploi dans la province a augmenté de 65 000 (+1,6 %).

L’emploi dans la finance, les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail a augmenté de 12 000, et cette hausse a été enregistrée presque entièrement au Québec.

En Nouvelle-Écosse, le nombre de personnes en emploi a diminué de 3600 en mai et le taux de chômage a augmenté de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 7,2 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi a peu varié.

En Ontario, le nombre de personnes en emploi était pratiquement inchangé en mai et le taux de chômage s’est établi à 5,7 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 126 000 (+1,8 %).

Chez les personnes du principal groupe d’âge actif (de 25 à 54 ans), l’emploi a reculé tant chez les hommes (-19 000) que chez les femmes (-19 000). Le taux de chômage parmi les hommes de ce groupe d’âge s’est maintenu à 5 %, tandis qu’il a augmenté de 0,2 point de pourcentage chez les femmes pour s’établir à 4,9 %.