C'est au deuxième étage de cette bâtisse que la firme Stantec déménagera au cours de l'automne.

Stantec déménage au Citadin

La firme d'ingénierie Stantec, qui avait ses bureaux au centre-ville de Trois-Rivières, pliera bientôt bagage pour s'installer du côté du nouveau développement Le Citadin, sur le boulevard des Chenaux, à Trois-Rivières.
Le nouveau quartier, qui vient de voir son épicerie IGA être inaugurée au cours des derniers jours, parle de cette acquisition comme d'un autre développement important pour le projet de «quartier urbain».
«Nous avons travaillé pendant près d'une année pour les accueillir. Ça n'a pas été facile, mais nous sommes très heureux de les voir arriver chez nous. C'est une situation gagnant-gagnant, puisqu'ils avaient eux aussi besoin de grandir dans leurs locaux et d'avoir des espaces à la fine pointe de la technologie», explique Steve Richard, le président du groupe Odacité, qui gère le développement du Citadin.
Ce sont donc de 50 à 55 employés qui quittent le centre-ville pour se rendre à cet endroit, un déménagement qui devrait s'effectuer au cours de l'automne.
«Nous avions besoin d'un aménagement qui assure une meilleure synergie entre nos équipes de travail. De plus, notre bail arrivait à échéance dans nos anciens locaux. Le moment était parfait», renchérit Rébecka Fortin, chef d'équipe communications pour Stantec au Québec, une entreprise qui compte 1300 employés dans la province et environ 22 000 partout dans le monde.
La question de la disponibilité du stationnement de même que l'emplacement des bureaux à proximité de quartiers résidentiels et non loin de l'autoroute a aussi pesé dans la balance, assure Steve Richard. 
La firme de génie-conseil occupera donc un espace de 10 000 pieds carrés au second étage du bâtiment qui abrite déjà un Dollarama et une pharmacie Familiprix. Ils occuperont donc les 3/4 de ce second étage, où l'on retrouve également une clinique médicale. 
Du coup, la phase 1 du projet Le Citadin est à peu près complétée, affirme Steve Richard. Toutefois, en raison de la forte demande pour des places d'affaires à cet endroit, Odacité a revu ses plans pour planifier un développement de la phase 2 à vocation autant commerciale que pour des places d'affaires.
«La phase 1 prévoyait surtout le développement de commerces de proximité. Pour la phase 2, nous prévoyons environ 50 % de bureaux et 50 % de commerces de destination. La demande est là et elle est forte pour des bureaux modernes, surtout à cet emplacement stratégique», convient M. Richard, qui ajoute que des ententes avec quelques professionnels ont déjà été conclues pour occuper des espaces équivalents à environ 10 000 pieds carrés. La construction de cette phase devrait débuter dans la prochaine année.
«Nous avions un peu ralenti le rythme au cours des derniers mois, pour donner le temps aux locataires actuels de s'installer mais aussi de voir comment les activités se passent, comment se gère le stationnement. Maintenant, nous allons commencer une prospection un peu plus importante pour la phase 2», assure le président d'Odacité, qui se réjouit par ailleurs d'une nouvelle entente avec la Société de transport de Trois-Rivières et de l'installation d'un arrêt d'autobus devant la nouvelle épicerie IGA.
Rappelons par ailleurs que la phase 3 de ce développement devrait aussi comprendre entre 210 et 240 unités de condos. Odacité rencontre actuellement des contracteurs de la région qui pourraient être intéressés à développer cette portion, qui se traduira par la construction soit de condos locatifs ou encore destinés à la vente.