Sur la photo, on aperçoit Jean-Guy Otis, le président du CRCL.
Sur la photo, on aperçoit Jean-Guy Otis, le président du CRCL.

Soutien du CRCL aux commerçants

LOUISEVILLE — De nombreux marchands de Louiseville ont pu miser sur l’appui financier du Comité de revitalisation commerciale de l’endroit afin d’acquérir du matériel favorisant le respect des consignes sanitaires dans leur boutique.

L’achat de masques, d’affiches et de pastilles autocollantes rappelant la règle des deux mètres de distanciation fait partie des équipements couverts par une subvention du CRCL. L’organisme a acheté pour 5000 $ d’équipements et a revendu masques, affiches et pastilles à prix d’ami, ce qui fait en sorte qu’au global, la part déboursée par l’organisme est de 2500 $.

«On a été capable d’offrir des produits à sommes modiques, explique la coordonnatrice à la vitalité du milieu, Karell Desaulniers. À cause de la rareté pour des produits, les prix étaient plus élevés que la normale. C’était plus embêtant pour un commerçant d’acheter en grande quantité, car il ne savait pas toujours sur quel pied danser. On a donc acheté des masques en grande quantité et les gens pouvaient nous les acheter.»

Le CRCL a acquis 4000 masques du fabricant louisevillois Entreprise Prémont. Lettrage Lafontaine, un partenaire du CRCL, a réalisé les 15 affiches et les 55 pastilles demandées.

L’initiative lancée il y a près de trois semaines a fait des heureux. Tous les équipements ont été liquidés.

«Une cinquantaine de commerçants ont participé au projet. On est content. Ça prouve que les gens se sont adaptés rapidement et ont à cœur la sécurité de la clientèle et de leurs employés. Et pour le consommateur, le fait d’avoir la même pastille, la même consigne, ça crée une habitude de comportement et ça rassure les gens», conclut Mme Desaulniers.