Le député David Lametti (deuxième à droite) était mercredi matin à l’usine Arseno de Louiseville pour dévoiler l’aide financière accordée à trois entreprises de la MRC de Maskinongé par Développement économique Canada. Il est accompagné sur la photo de Bruno Hamelin (RP Métal), Francis Casaubon (Sablage Caso) et Yan Sauvé (Arseno).

Soutien à l’innovation de trois entreprises

Louiseville — Les actions de trois entreprises de la MRC de Maskinongé visant leur croissance respective incite Développement économique Canada à leur verser un total de 445 150 $ sous forme de prêts.

Arseno (Louiseville), Sablage Caso (Saint-Édouard-de-Maskinongé), et RP Métal (Sainte-Ursule) sont les compagnies ayant reçu l’aide du gouvernement du Canada. Victime d’un incendie durant le dernier été, Sablage Caso obtient 235 150 $ pour son projet de relocalisation et d’achat d’équipements totalisant 944 440 $.

Selon le propriétaire, Francis Casaubon, l’appui de DEC l’aide à se relever de ce malheur.


« Ces entreprises trouvent de nouvelles façons de faire. On célèbre trois entreprises en croissance, animées par l’idée de grandir »
Le député fédéral David Lametti

«Ça nous permet de rebâtir. On a une installation mieux adaptée, une nouvelle salle de peinture plus grande. On fait la peinture de pièces pour Omnifab, Divel, RP Métal. On est quatre employés actuellement et on va monter à huit d’ici deux ans», commente M. Casaubon, dont l’entreprise est spécialisée dans le sablage au jet et la finition de composantes en petites séries pour des domaines aussi variés que l’industriel, le commercial, l’agricole et le municipal.

RP Métal, une entreprise regroupant trois employés, investit 60 000 $ dans l’amélioration de sa productivité. L’entreprise spécialisée dans la fabrication et la réparation d’équipements en acier inoxydable et en aluminium reçoit un prêt de 30 000 $ pour ce projet.

«On a acheté une presse plieuse d’une capacité de 180 tonnes. Avant, on faisait plier le métal ailleurs. Ça nous prenait cette machine. Elle est achetée et ça roule!» explique Bruno Hamelin, soudeur au sein de l’entreprise, en spécifiant que RP Métal réalise des contrats pour différentes entreprises comme Canadel, Omnifab et Olymel.

La volonté d’Arseno d’augmenter sa productivité et sa capacité de production est à l’origine d’un plan d’investissement totalisant 539 000 $. La contribution de Développement économique Canada est de 180 000 $.

«On manquait d’espace pour la production de morceaux de plus en plus gros, mentionne Yan Sauvé, actionnaire et vice-président aux ventes et au marketing. On a maintenant des sofas et des fauteuils à rembourrer. Et on a besoin d’espace d’entreposage. C’est pour ça qu’on a agrandi de 3600 pieds carrés. On a maintenant une grandeur totale de 27 000 pieds carrés.»

Arseno a acquis un équipement de découpe de tissus à contrôle numérique. L’entreprise magasine pour acheter en 2019 une machine à coudre à plat qui va permettre de fabriquer de grandes têtes de lit, elle qui rembourre des chaises pour l’industrie du meuble et qui rembourre des meubles commerciaux comme les banquettes de restaurants et des meubles pour les hôtels.

L’entreprise a terminé l’année 2017-2018 avec un chiffre d’affaires de 3,4 millions de dollars, avec un taux de croissance de plus de 7 %. Les prévisions pour 2018-2019 sont du même ordre pour la compagnie qui compte 43 employés et qui a réalisé en 2017 un projet original, soit rembourrer les sièges d’une salle de conférence d’un grand constructeur de la région de Boston. Les sièges sont plutôt des gradins et le dossier est fait de cuir lacé imitant les coutures d’une balle de baseball, le client étant un fan fini des Red Sox!

L’esprit d’innovation manifesté par ces trois entreprises est à la source de l’aide consentie par le gouvernement du Canada, selon David Lametti, député de LaSalle-Émard-Verdun et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains.

«On a des entreprises qui courent des risques, qui améliorent leur processus de production. Ces entreprises trouvent de nouvelles façons de faire. On célèbre trois entreprises en croissance, animées par l’idée de grandir.»

M. Lametti souligne que l’innovation, ça se passe dans des grandes villes comme Montréal ou Vancouver, mais aussi dans des municipalités de plus petite taille. Cet élément est essentiel pour garder des régions en santé, selon le député fédéral.