Le président d’honneur de l’événement, Sylvain Houle, qui est directeur général de l’usine Kruger de Trois-Rivières, et le président du conseil d’administration de la Maison Grandi-Ose, Bryan Paris.

Souper aux homards de la Maison Grandi-Ose: un objectif de 45 000 $

Trois-Rivières — Répondant annuellement aux besoins de quelque 150 familles en Mauricie, la Maison Grandi-Ose convie la population à son souper aux homards annuel, le samedi 18 mai, 17 h 30, à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières. Mais déjà, elle peut compter sur un partenaire majeur, soit l’usine Kruger de Trois-Rivières, qui, en plus de remettre une somme de 5000 dollars, voit son directeur général Sylvain Houle assurer la présidence d’honneur de l’événement. Son objectif? Récolter 45 000 dollars en attirant 500 convives.

«Cette activité permet à l’organisme d’amasser les fonds nécessaires pour que les familles aient accès à des services de qualité à des coûts abordables. Emballages Kruger est fière de participer à cet événement et notre équipe mettra la main à la pâte pour soutenir l’organisation», a commenté celui qui s’est dit touché par la cause.

La mission de la Maison Grandi-Ose est de favoriser le développement du processus d’autonomie chez les enfants et adultes vivant avec un handicap physique ou intellectuel ou avec le spectre de l’autisme. Elle offre plus de 22 000 heures de répit pour les familles. En Mauricie, pas moins de 10 % de la population vit avec un handicap, soit près de 27 000 personnes.

«En offrant des activités variées, notamment un service de répit pour les familles, notre objectif est d’améliorer la qualité de vie, de briser l’isolement social et d’offrir du répit hors domicile pour ces personnes et leurs familles», a expliqué le président du conseil d’administration de l’établissement, Bryan Paris.

Pour ce 12e souper aux homards, la Maison Grandi-Ose propose une formule améliorée. En plus de déguster du homard à volonté ou de la surlonge de bœuf, les convives se verront offrir un choix exhaustif de vins sélectionnés expressément pour s’accorder au menu de la soirée. Côté divertissement, le groupe musical On TV agrémentera le souper et animera la soirée dansante. Le coût d’entrée est de 120 dollars et un reçu aux fins d’impôt de 60 dollars peut être remis pour chaque billet.

Usine Kruger

Par ailleurs, chez Emballages Kruger, la machine à papier entièrement reconstruite pour la fabrication de carton doublure haut de gamme 100 % recyclé, la MP10, est sur la bonne voie pour atteindre les prévisions de production quotidiennes envisagées pour 2020, soit 1100 tonnes métriques par jour. Le directeur de l’usine du boulevard Gene-H.-Kruger, qui fait travailler 340 personnes, avoue toutefois que c’est un marché cyclique, donnant l’exemple «d’un hiver difficile qui n’encourageait pas la consommation».

Et en janvier, l’usine de Trois-Rivières a livré son premier chargement de pâte thermomécanique (PTM) blanchie à l’usine Wayagamack, ce qui a permis à cette dernière d’élargir son portfolio de produits en offrant désormais une vaste gamme de papiers de spécialité dans une variété de blancheurs.

C’est donc plus de 40 millions $ qui ont été investis pour la construction de l’atelier de blanchiment au peroxyde de PTM à Trois-Rivières et pour les travaux qui ont permis de diversifier la production à Wayagamack.

Lancé en septembre 2017, le projet SPEK de Kruger est une initiative se déployant sur trois ans et visant le développement de nouveaux marchés pour les usines de Brompton, Wayagamack et Trois-Rivières.

Le projet s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise de diversifier son offre en développant des produits complémentaires à son portfolio.