Le maire de Shawinigan, Michel Angers, veut laisser une empreinte avec l’organisation de cet événement.

Sommet international de l'innovation en villes médianes: Angers veut que Shawinigan laisse sa marque

SHAWINIGAN — La deuxième édition du Sommet international de l’innovation en villes médianes débute mercredi soir à Espace Shawinigan, avec la présentation du cocktail de bienvenue et du banquet d’ouverture. Plus de 400 participants provenant de près de 70 territoires du Québec et de la France sont attendus dans le cadre de ce grand rendez-vous. Une occasion en or pour Shawinigan de se distinguer et le maire, Michel Angers, ne prévoit pas rater son coup.

«Je peux vous assurer que les gens en auront plein la vue», prédit-il. «J’ai vu ce qu’il y avait à Nevers l’an dernier. C’était tout à fait correct, mais je peux vous dire que nous allons élever la barre à Shawinigan. Nous sommes versés vers le numérique, alors nous allons en faire une belle démonstration. Ce sera quelque chose à voir, autant le banquet de mercredi soir que les activités de jeudi ou les portes ouvertes pour les citoyens, vendredi. Nous voulons montrer le virage économique qui a été fait à Shawinigan, qui nous tourne vers le numérique.»

L’idée d’organiser ce sommet a germé à la suite d’une discussion entre M. Angers et le maire de Nevers, Denis Thuriot, les deux cofondateurs de cet événement, après leur première rencontre à Las Vegas, en janvier 2018. Il vise à braquer les projecteurs sur les villes de moins de 100 000 habitants, à mettre en relief leurs bons coups en matière d’innovation, un concept souvent associé aux grands centres.

«Nous discutions de l’importance de faire la démonstration de notre capacité à innover», explique le maire de Shawinigan. «Nous avons des entreprises, chez nous, qui sont aussi solides que des entreprises de Montréal, de Québec, de Grenoble ou de Lyon. Nous souhaitions faire cette démonstration à l’échelle nationale et internationale.»

Le premier sommet s’est donc déroulé en France, en novembre 2018. Il est prévu que l’événement change de continent à chaque année. Il reviendra donc au Québec en 2021. Shawinigan accueille ainsi la première édition du Sommet international de l’innovation en villes médianes en Amérique du Nord.

Mardi, la Ville a annoncé qu’elle hissait le drapeau de la France à son mât protocolaire, afin de souligner la présence des participants de ce pays à ce sommet. Notons que le Consul général de France à Québec, Frédéric Sanchez, est attendu à Shawinigan cette semaine, de même que M. Thuriot.

«Nous voulons apprendre les uns des autres», explique M. Angers. «Les grandes villes font de grands événements. Nous voulons montrer que c’est possible aussi chez nous. On veut faire connaître nos gazelles et partager leurs succès. Par exemple, nous avons IS Data, qui a des ententes avec Nevers et qui commence à en avoir avec d’autres villes en France. Les Français viennent aussi ici pour proposer leurs innovations. C’est un échange.»

Après la soirée d’inauguration, toute la place sera laissée aux conférences et aux ateliers, jeudi et vendredi. Le 15 novembre, de 15 h à 20 h, l’organisation ouvrira les portes de son salon de l’innovation au public. L’accès est gratuit et il permettra à la population de découvrir une multitude de nouvelles technologies, dont une application mobile reliée au transport en commun, des véhicules d’urgence équipés de drones, des abris solaires permettant la recharge de véhicules électriques, une surfaceuse à glace autonome ou des buts de hockey intelligents.

Pas moins de 71 exposants sont attendus à Espace Shawinigan. Des parcours thématiques seront proposés aux participants.

Dans le cadre de ce sommet, des ententes seront annoncées vendredi matin.

Notons enfin que l’événement se déroulera sous la présidence d’honneur de Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.