Solutions innovantes pour usines performantes [VIDÉO]

TROIS-RIVIÈRES — Être en mesure de prédire une panne ou une défaillance d’équipement avant même qu’elle ne se produise. Cesser de courir après les données de procédé simplement parce que les machines ne fournissent pas cette information automatiquement. Être capable de prendre des décisions éclairées reposant sur des prédictions par intelligence artificielle plutôt que de naviguer à l’aveugle. Voilà ce que permet Andromedia Technologies avec ses technologies de pointe nécessaires à une implantation en douceur des concepts d’industrie 4.0.

«Nous sommes de jeunes entrepreneurs de 50 ans, dédiés à aider les gestionnaires d’usines de la Mauricie et d’ailleurs à prendre le virage de l’usine nouvelle», se plaît à souligner Sylvie Rioux.

Elle et son conjoint Bertrand Gauvreau sont deux anciens gestionnaires de la grande industrie, cumulant ensemble plus de 50 ans d’expérience «plancher» en gestion des opérations, en procédé et en maintenance. Au fil de leur expérience professionnelle, ils ont développé une vision claire sur les douleurs et les enjeux des gestionnaires d’usine. Dans le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre, ils développent et intègrent des solutions technologiques dont ils rêvaient eux-mêmes alors qu’ils étaient gestionnaires d’usine.

Sylvie Rioux et Bertrand Gauvreau.

Andromedia Technologies a été fondée par Bertrand Gauvreau en 2014 alors qu’il complétait son baccalauréat en informatique industrielle à l’UQTR. Déjà, il se lance en affaires et conçoit les premières applications en Internet des objets industriel (IIoT) pour le compte de clients industriels. En 2016, Andromedia Technologies fusionne avec AméliorAction pour devenir AméliorAction inc. Les deux noms sont toujours en usage afin de démêler la portion Services conseils de la portion technologique de l’entreprise.

Bertrand Gauvreau aura commencé sa carrière dans la jeune vingtaine comme mécanicien d’entretien et opérateur de grues chez Alcan. Il a compris rapidement l’importance du travail d’équipe qui est essentiel entre les opérations et l’entretien. Quelques années plus tard, il s’est vu attribuer un rôle de gestionnaire jumelant encore une fois l’entretien mécanique et les opérations. Fort de cette expérience et d’un baccalauréat en informatique industrielle, il travaille aujourd’hui à la création et la mise en œuvre de solutions évoluées d’entretien industriel telles que l’entretien prédictif automatisé, liant capteurs IIoT et valorisation des données grâce à l’intelligence artificielle

Pour sa part, sa partenaire d’affaires depuis quatre ans, Sylvie Rioux, est une experte en amélioration continue et en technologies qui simplifient la vie. Originaire de la ville de Québec, elle a étudié en génie forestier à l’Université Laval puis en génie papetier à l’UQTR. Elle cumule plus de 20 ans d’expérience professionnelle comme ingénieure de procédé et qualité. Early adopter depuis le début de sa carrière, elle a piloté de nombreux projets technologiques liés à l’amélioration des processus et des systèmes de gestion. Depuis 2013, Sylvie conseille et accompagne les gestionnaires dans l’adoption des meilleures pratiques d’affaires et dans leurs projets 4.0 d’usine intelligente.

Selon le couple, les gestionnaires d’usine se préparent à vivre la quatrième grande révolution industrielle mondiale: celle de la donnée, le nouveau pétrole des usines. À leur avis, les capteurs de l’IIoT et l’intelligence artificielle AI combinées ensembles représentent de formidables technologies perturbatrices de l’usine intelligente.

«La rareté de la main-d’œuvre et la compétition mondiale obligent les industriels à rattraper leurs retards de productivité et technologiques. Les nouvelles Fitbit des machines et des procédés sont là pour les aider», affirment-ils.

Parmi leurs clients, on retrouve FAB3R, pour la maintenance prédictive, et la microbrasserie Le Trou du Diable, pour un système intégré de surveillance du traitement des eaux.

«La mission d’Andromedia Technologies est de contribuer à faire rayonner les entreprises manufacturières du Québec dans leur performance globale grâce aux meilleures techniques d’amélioration continue et grâce aux solutions technologiques innovantes», conclut le duo qui parle de tableaux de bord pouvant être suivis de partout dans le monde et d’un état de santé des machines et des procédés.