Sismic, incubateur d’entreprises collectives

TROIS-RIVIÈRES — Épaulé par plusieurs partenaires de l’écosystème de développement économique de la région, le Pôle d’économie sociale de la Mauricie, en collaboration avec le Chantier de l’économie sociale, vient de lancer son nouvel incubateur d’entreprises collectives destiné aux étudiants de niveau postsecondaire.

Cet incubateur fait partie du réseau des 19 incubateurs actifs sur l’ensemble du territoire québécois, tous regroupés sous le nom Sismic. Soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse, Sismic est le premier parcours d’idéation et d’incubation d’entreprises d’économie sociale offert partout au Québec.

Développé et déployé par le Chantier de l’économie sociale et les Pôles régionaux d’économie sociale, le parcours Sismic propose aux jeunes âgés de 18 à 29 ans, porteurs de projet à potentiel entrepreneurial ou d’une idée d’affaire, des ateliers formateurs visant à structurer cette idée et à acquérir des connaissances propres au développement d’une entreprise collective. Sismic permettra d’ailleurs à ces jeunes d’avoir accès à des outils complets pour les soutenir dans la coconstruction d’une équipe entrepreneuriale.

«Pour le Pôle d’économie sociale Mauricie, Sismic va au-delà de l’émergence possible d’entreprises collectives. C’est aussi permettre aux jeunes de découvrir leur potentiel en tant que transformateurs sociaux, et que ce rôle peut passer par l’économie sociale. Vivre l’expérience d’un tel parcours peut éventuellement être déterminant dans la persévérance scolaire, le choix de demeurer en région ou encore de s’impliquer dans sa communauté», explique sa directrice générale, Lynn O’Cain.

«À l’heure où l’entrepreneuriat est sur toutes les lèvres du milieu économique et politique, je crois qu’il est primordial de sensibiliser les nouvelles générations d’entrepreneurs et divers acteurs à la valeur ajoutée et au potentiel structurant du mouvement de l’économie sociale. Les incubateurs permettront certainement aux jeunes d’entreprendre des projets dans un souci de respect, d’équité et de justice sociale», a renchéri Alex Dorval, directeur marketing et programmation culturelle de la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte.

En Mauricie, on compte environ 430 entreprises d’économie sociale qui, ensemble, génèrent un chiffre d’affaires de 627 millions de dollars et font travailler près de 5730 personnes. «Les entreprises d’économie sociale affichent une longévité importante puisque 34 % d’entre elles ont plus de 30 ans d’existence et 50 % ont plus de 10 ans d’existence», souligne-t-on en conclusion.