L’entreprise Shur-Gain/Trouw Nutrition ferme ses installations de Yamachiche.

Shur-Gain/Trouw Nutrition fermera ses installations de Yamachiche

Trois-Rivières — L’entreprise Shur-Gain/Trouw Nutrition a annoncé jeudi la fermeture de ses installations de Yamachiche. Jugée désuète, la meunerie fermera au cours de l’année et ses activités seront déplacées dans une nouvelle meunerie actuellement en construction à Saint-Hyacinthe.

«C’est une décision, comme toute fermeture, qui a été difficile à prendre. Ça fait plusieurs années qu’on se posait la question de ce qu’on pouvait faire pour rendre l’usine de Yamachiche efficace. Il faut savoir qu’elle a 60 ans et qu’on a déjà investi plusieurs millions de dollars pour la moderniser au courant des dernières années. Et cela avait eu peu d’effets
sur son efficacité», explique Cynthia Chicoine, superviseure aux communications de Shur-Gain/Trouw Nutrition. 

Alors que l’efficacité de l’usine de Yamachiche, qui produisait surtout de la moulée pour volailles, posait des problèmes pour l’entreprise, une nouvelle meunerie est en construction à Saint-Hyacinthe. Réalisée en partenariat avec l’entreprise B. Paquette, cette nouvelle usine de plus de 40 millions $ reprendra la production de Yamachiche. «Nous allons transférer graduellement la production de Yamachiche vers Saint-Hyacinthe», note Cynthia Chicoine. 

Cette fermeture entraînera la mise à pied d’une cinquantaine de travailleurs. Il s’agit essentiellement d’opérateurs d’équipements industriels ainsi que de camionneurs. La porte-parole de Shur-Gain/Trouw Nutrition affirme que ces travailleurs pourront appliquer sur des postes disponibles dans les autres installations de l’entreprise, comme ceux de Saint-Hyacinthe. «Les travailleurs vont être accompagnés. De plus, dans notre entreprise, les gens travaillent souvent longtemps pour nous. Et c’est le cas à l’usine de Yamachiche où nous avons une moyenne qui se rapproche des 30 ans de service. Beaucoup de gens pourront être accompagnés dans une transition vers la retraite.» 

Shur-Gain/Trouw Nutrition assure ne pas abandonner ses clients avec la fermeture des installations de Yamachiche. Ceux-ci seront progressivement servis par la nouvelle usine de Saint-Hyacinthe. «Nous allons continuer à desservir nos clients de la même façon qu’on le faisait», mentionne Cynthia Chicoine.

La perte d’un service de proximité

Pour les nombreux producteurs agricoles de la région, la fermeture des installations de ces installations représente la perte d’un service de proximité. Le président du syndicat de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Maskinongé Martin Marcouiller avoue que l’annonce de la fermeture de l’usine de Yamachiche est une nouvelle qui «frappe». «On ne s’attendait pas à ça du tout», souligne le représentant de l’UPA. 

Martin Marcouiller mentionne également que les producteurs de la région bénéficiaient d’un service «efficace» et «pratique». 

«Les producteurs qui avaient besoin de médicaments, de produits comme des désinfectants, c’était proche et accessible», explique Martin Marcouiller, lui-même producteur de porcs et de volailles. «Nous allons devoir commander de la moulée de Saint-Hyacinthe. Les délais ne seront peut-être pas pareils. Et ça va être peut-être plus difficile pour les petites commandes.»

Des emplois importants pour Yamachiche

La perte d’une cinquantaine d’emplois est un coup dur pour Yamachiche, une municipalité d’environ 2800 habitants. «C’était une entreprise familiale qui appartenait autrefois à la famille Bérard. Je trouve ça vraiment triste, parce que c’est de bons emplois», affirme le maire de Yamachiche, Paul Carbonneau.  

«L’entreprise investissait régulièrement. Mais ç’a changé et il faut croire qu’elle a d’autres vues.»

Conscient que plusieurs emplois sont disponibles dans la MRC de Maskinongé, le maire de Yamachiche indique toutefois que c’est toujours difficile de changer d’employeur. 

«Quand on a nos habitudes et que ça fait longtemps qu’on est au même endroit, c’est toujours un choc», précise Paul Carbonneau.