Des ordinateurs sont à la disposition des usagers de Services Québec, comme Marie-Claude Grenier-Richer (au centre), que l’on voit ici en compagnie du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, et de la directrice par intérim du bureau de Service Québec de Trois-Rivières, Marie-Hélène Picotte.

Services Québec: inauguration des bureaux de Trois-Rivières

Trois-Rivières — Les Trifluviens qui ont à s’adresser à divers services gouvernementaux pourront désormais le faire à une seule et même adresse. Un bureau de Services Québec a été inauguré vendredi au centre-ville, dans les anciens locaux du Centre local d’emploi de Trois-Rivières, ce qui en fait le troisième bureau de ce genre dans la région.

Les citoyens pourront se présenter au 225 rue des Forges, bureau 300, sans rendez-vous, pour demander de l’aide et de l’accompagnement dans leurs démarches ou pour obtenir des informations sur divers programmes gouvernementaux. Des ordinateurs et d’autres équipements sont également à la disposition des citoyens pour accéder à des services en ligne.

«C’est une porte d’entrée pour les citoyens et les entreprises, un guichet multiservice, résume le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet. Ça va permettre aux employés des organismes et services gouvernementaux de travailler en équipe et non en silo, et de transformer la culture de service à la clientèle dans les services publics.»

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Trois-Rivières devient ainsi la cinquantième ville ou municipalité nantie d’un bureau de Services Québec. Il s’agit par ailleurs du troisième point de service en Mauricie, après La Tuque et Shawinigan. Le déploiement de ce réseau, entamé il y a trois ans, a coûté 8,7 millions $ jusqu’à présent. Le ministre Boulet souhaite qu’à terme, chaque MRC soit dotée d’un point de service.

Même si cette «transformation» a été entamée sous le règne des libéraux de Philippe Couillard, M. Boulet croit qu’elle s’inscrit aussi dans la vision du gouvernement caquiste dont il fait partie. «C’est tout à fait compatible avec le discours de François Legault, qui veut moderniser et faciliter l’accès aux services publics», souligne-t-il.

Le ministre et député de Trois-Rivières souhaite également que Services Québec contribue à faire connaître davantage les programmes et services offerts par les ministères et organismes gouvernementaux, notamment aux entreprises. Il compte aussi sur le réseau pour faciliter le traitement des dossiers d’immigration et ainsi contribuer à répondre à la pénurie de main-d’oeuvre que vit le Québec.

Depuis son ouverture, le bureau trifluvien de Services Québec accueille entre 100 et 200 personnes par jour, selon ses responsables.