Justin Bordeleau, vice-président de Voyages Arc-en-ciel et Richard Grenier, coordonnateur de Réseau In-Terre-Actif ont développé un outil pour sensibiliser les voyageurs aux émissions de GES.

Sensibiliser les voyageurs aux émissions de GES

TROIS-RIVIÈRES — Voyages Arc-en-ciel a dévoilé un nouvel outil pour sensibiliser les voyageurs à la compensation des émissions de gaz à effet de serre (GES) produits par les déplacements en avion.

«Les enjeux éthiques reliés au tourisme nous interpellent de plus en plus. Le développement durable fait partie intégrante de nos valeurs d’entreprise. Nous souhaitons donc que nos activités reliées à la vente de services de voyages ne se réalisent pas au détriment de la préservation de l’environnement», précise le vice-président de Voyages Arc-en-ciel, Justin Bordeleau, par voie de communiqué.

Cet outil de sensibilisation, développé en collaboration avec le Réseau In-Terre-Actif (secteur jeunesse du Comité de Solidarité / Trois-Rivières) est en fait un document imagé sous forme de dépliant sur lequel plusieurs renseignements sont inscrits en ce qui a trait à la compensation de GES.

Le document informatif est remis à environ 25 000 voyageurs par année.

Il vise principalement à «informer la population sur ce que sont les GES, expliquer ce qu’est la compensation des émissions de GES et le rôle que cette alternative peut jouer dans la lutte aux changements climatiques et faire connaître des organismes québécois qui œuvrent dans le domaine de la compensation des GES».

Comme plus de quatre milliards de personnes prennent l’avion chaque année, l’entreprise ressentait le besoin de les sensibiliser à la cause environnementale qui préoccupe de plus en plus la population. Les déplacements en avion représentent environ 2 % des émissions de GES au niveau mondial.

«Par le biais de cette collaboration, nous souhaitons à la fois informer nos clients des gestes qu’ils peuvent poser pour limiter l’impact écologique de leurs déplacements, mais également créer un mouvement afin que l’industrie du tourisme soit plus proactive en lien avec les enjeux reliés aux changements climatiques. À notre connaissance, aucune autre agence de voyages au Canada ne propose une telle documentation à ses clients... nous sommes pionniers et fiers de l’être!», a mentionné M. Bordeleau.

Le document informatif est désormais remis à environ 25 000 voyageurs par année.