Seize projets d’entrepreneuriat récompensés

Trois-Rivières — Le 11e Gala entrepreneurial Desjardins de la Commission scolaire de l’Énergie sera l’occasion de souligner l’engagement de 2500 élèves de niveau primaire et secondaire qui ont travaillé à la concrétisation de 135 projets entrepreneuriaux. De ce nombre, 16 seront récompensés à l’occasion du Gala qui se tiendra le 17 avril au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan.

Dans la catégorie préscolaire, la classe de Nancy Gélinas de l’école des Boisés de Saint-Alexis-des-Monts est le lauréat hors-concours pour le projet Les petits massages qui a permis aux jeunes participants d’initier les autres élèves de l’école à des techniques de respiration et de relaxation.

Au premier cycle du primaire deux lauréats se démarquent parmi les 21 projets en lice. D’abord Les décrocheurs d’étoiles de Marie-Hélène Pedneault de l’école Centrale de La Tuque qui a permis l’identification d’un modèle significatif pour que les jeunes puissent s’ouvrir aux cultures et ainsi diminuer les préjugés et le racisme. Le deuxième projet, les «Croc» ables est celui de Caroline Saint-Onge de l’école Saint-Flore de Shawinigan dont les élèves cuisinent des biscuits pour chiens.

Du côté du deuxième cycle du primaire, deux projets sont récompensés, à commencer par celui de Martin Giguère de l’école de la Source de Shawinigan qui a mis sur pied OZ vivre ton histoire qui amène les jeunes à vivre des expériences de lecture positives, ludiques et mémorables grâce aux technologies et à des animations qui permettent de se familiariser avec la programmation et le fonctionnement des robots.

L’autre projet, celui d’Anie Lévesque de l’école Plein Soleil de Hérouxville, consiste à créer des planches significatives dont les profits des ventes serviront à venir en aide à la famille d’une collègue de classe dans le besoin.

Sur les 41 projets réalisés au 3e cycle, trois se démarquent. Tout d’abord celui de Julie Bellerose de l’école Saint-Joseph de Shawinigan. «Cible ça» donne l’occasion aux élèves de lancer des boules de neige de façon sécuritaire grâce à des cibles et à l’encadrement de l’activité. À La Tuque, la classe de Michèle Mongrain de l’école Centrale a créé «Veux-tu jouer» pour répondre aux besoins d’une nouvelle classe de l’école. À l’école Immaculée-Conception de Shawinigan, les 19 élèves d’Annie Lavallée ont fondé l’entreprise OPLA (Organisation pour lecture amusante) qui vise à donner le goût de la lecture aux élèves par de petites pièces de théâtre.

Dans la catégorie 1er cycle du primaire, deux classes de Denis Bourassa de l’école Paul-Le Jeune se sont démarquées. La première a réalisé des porte-clés en cuir gravés du logo de l’école afin de souligne le 50e anniversaire de l’établissement alors que la deuxième a confectionné des boîtes livres pour favoriser la lecture des jeunes de 3e et 4e année.

Au deuxième cycle du secondaire des jeunes de la classe de Denis Bourassa de l’école Paul-Le Jeune ont organisé un stationnement payant dans le cadre de la Classique hivernale de la LHJMQ afin de récolter des fonds pour une famille qui vient d’adopter trois Colombiens. Dans la classe de Marcel Junior Trudel de l’école secondaire du Rocher de Shawinigan, une course a été mise sur pied pour tous les habitants de la ville.

Le projet On s’en serre dans les communautés se démarque dans la catégorie adaptation scolaire. Cette initiative de la classe de Jonathan Richard-Marcouiller de l’école Champagnat a fourni des légumes à des familles éloignées.

Du côté de la formation professionnelle et de l’éducation aux adultes, la classe de Véronique Lebrun du Centre d’éducation aux adultes du Saint-Maurice a confectionné des pâtés afin d’amasser des fonds pour les moins nantis.

Trois prix spéciaux seront attribués à Kim Laforce une enseignante qui a participé à la réalisation de nombreux projets entrepreneuriaux à l’école Sainte-Marie de Saint-Boniface, à l’école des Boisés de Saint-Alexis-des-Monts pour la quantité de projets réalisés et déposés au Défi Osentreprendre ainsi que le nombre d’élèves impliqués et à l’école secondaire Paul-Le Jeune pour la réalisation de neuf projets.