Des travaux ont eu lieu sur le toit de Place Royale pour changer complètement la tour d’eau.

Second souffle pour les 20 ans de Place Royale

Trois-Rivières — Vingt ans après l’acquisition de Place Royale par le groupe Olymbec, l’emblématique «gratte-ciel» bleu de 14 étages au centre-ville de Trois-Rivières connaît un nouveau souffle avec la réalisation de plusieurs travaux de modernisation.

Outre la remise à jour du hall d’entrée, de l’extérieur et de la terrasse, et l’amélioration en cours des cages d’escalier et de la salle de toilettes communes, la directrice Développement immobilier et Location pour l’Est du Québec chez Olymbec, Annie Villemure, souligne le changement complet de la tour d’eau sur le toit.

«C’est un nouveau système de chauffage et de climatisation qui permet de contrôler davantage la température entre les saisons et d’assurer ainsi le confort aux locataires qui sont de plus en plus nombreux», explique-t-elle.

D’ailleurs, vers la fin de l’année, un neuvième Centre de justice de proximité y ouvrait officiellement ses portes en présence de la ministre de la Justice, Sonia LeBel, dans le but d’offrir des conseils aux citoyens sur une multitude de sujets du domaine juridique.

La directrice Développement immobilier et Location pour l’Est du Québec chez Olymbec, Annie Villemure, posant devant Place Royale.

On note également la présence relativement récente des bureaux de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières avec la Société de développement commercial du centre-ville trifluvien ainsi que l’arrivée en 2018 du courtier d’assurance indépendant Lussier Dale Parizeau, qui s’ajoute à la société de notaires Leblanc et Martin.

Ayant fait ses débuts à l’intérieur de Place Royale, l’entrepreneure trifluvienne Paskale Méthot et son associée Jessy Gagnon Simard ont choisi l’an dernier de répondre aux besoins d’une clientèle croissante en déménageant le Sushizo centre-ville dans un local voisin deux fois plus grand, toujours au 1350, rue Royale.

Au tournant du nouveau millénaire, l’immeuble avait été transformé en Carrefour de la nouvelle économie, devenant alors le 19e édifice désigné au Québec pour accueillir des entreprises œuvrant dans les secteurs de haut savoir. Après une forte occupation des lieux, la fin du programme d’aide fiscale aura toutefois eu pour effet d’amener plusieurs locataires à déménager. D’où aujourd’hui cette nouvelle phase de développement initiée par Olymbec.

«Actuellement, il y a trois étages disponibles de 7000 pieds carrés», a fait savoir Mme Villemure. L’espace de location de Place Royale totalise 100 000 pieds carrés.

Or, Olymbec en Mauricie, c’est un total de deux millions de pieds carrés et certains de ses actifs sont situés à Shawinigan. Depuis l’achat de Place Cascade en 2016, l’endroit a été entièrement refait, offrant une superficie commerciale de 7000 pieds carrés au rez-de-chaussée et des espaces à bureau pour 15 000 pieds. Et à la même période, le groupe a pris possession du bâtiment de 120 000 pieds carrés qui abritait l’ancienne usine Doral, dans le secteur Grand-Mère.

«On y fera des travaux majeurs ce printemps. Il y a toute une section à travailler avec le Service de développement économique de la Ville de Shawinigan pour un incubateur», a conclu celle qui se réjouit d’y voir déjà une entreprise de moulage occuper un plancher de 25 000 pieds carrés.