L'an passé, le Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour avait attiré plusieurs centaines de personnes.

Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour: une manne de 1400 postes

L'édition 2016 du Salon de l'emploi Trois-Rivières-Bécancour, qui s'ouvre jeudi sur le coup de 9 h 30 à la Bâtisse industrielle, pourrait bien être celle de tous les records.
Non seulement le nombre d'exposants a atteint la centaine, dont plus de 80 employeurs, mais les chercheurs d'emploi, attendus en grand nombre avec leur curriculum vitae, auront l'embarras du choix parmi les 1400 postes offerts, sans compter les «emplois cachés» qui seront affichés sur place.
«Les gens ont vu l'efficacité du Salon antérieurement et les besoins en recrutement sont énormes», explique le directeur général d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Mario De Tilly.
Selon lui, la forte présence des technologies de l'information constitue l'une des grandes nouveautés cette année. «Beaucoup d'entreprises oeuvrent dans ce domaine et les gens qui visent ce secteur-là, c'est le temps ou jamais de se pointer», a-t-il conseillé.
Déjà, les gens peuvent consulter le site Web du Salon, soit le www.salon-emploi.ca afin de préparer leur visite. Ils y trouveront, entre autres, la liste des employeurs ainsi que les organismes d'aide à l'emploi qui ont confirmé leur présence.
À leur arrivée, les visiteurs pourront participer à un atelier de coaching personnalisé en compagnie d'un conseiller expérimenté.
Prenant la forme d'une mini-simulation d'entrevue et de conseils pratiques, ces rencontres seront l'occasion pour eux de peaufiner leur approche et, ainsi, maximiser leurs chances de séduire les employeurs.
Au besoin, les chercheurs d'emploi qui voudront des copies supplémentaires de leur curriculum vitae auront accès gratuitement à un service de photocopieur.
Aluminerie de Bécancour, WestRock, Lucyporc, CGI, Epsilia, ICO Technologies, Marmen, Sobeys, Nitek Laser, Forces armées canadiennes, Gexel, Kruger, Atrahan Transformation et Home Depot: voilà quelques exemples d'employeurs qui seront sur le parquet de la Bâtisse industrielle jusqu'à 18 h.
«Il y en a pour tous les goûts. On est tous dans la même zone économique, l'interdépendance entre toutes les régions mauriciennes est là, comme avec Bécancour. On est bien content de ce qui se passe du côté de Shawinigan, car c'est positif pour nous et l'inverse est très vrai aussi», a conclu M. De Tilly.