Michel Angers (maire de Shawinigan), Félix-Antoine Huard (cofondateur de Rum&Code), Marie-Louise Tardif (députée de Laviolette - Saint-Maurice) et David Marcouiller (coordonnateur du Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan).

Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan: une plateforme interactive pour améliorer l’expérience

Shawinigan — La sixième édition du Salon de l’emploi et de la formation de Shawinigan sera présentée le 18 septembre au Centre Gervais auto, mais déjà, les visiteurs peuvent prendre un peu d’avance en se rendant sur une plateforme interactive.

L’outil avait été lancé l’an dernier, juste avant la cinquième édition. Par la suite, l’équipe de Rum&Code s’est appliquée à l’améliorer afin de rendre l’expérience plus agréable. Ainsi, le site https://emploishawi.ca permettra aux chercheurs de planifier leur visite, en prenant connaissance de la liste complète des employeurs, de leur fiche descriptive et de leur localisation au salon. Ils pourront aussi soumettre leur candidature, permettant également aux employeurs de prendre de l’avance et peut-être même envoyer une invitation personnalisée.

«Cet outil numérique est la grande nouveauté cette année», confie David Marcouiller, coordonnateur de l’événement et conseiller en développement économique à la Ville de Shawinigan. «La plateforme existait l’an dernier, mais elle est arrivée juste avant le salon. Nous l’avons utilisée, mais pas à son maximum comme nous le faisons présentement.»

En fait, M. Marcouiller souhaite faire de cette plateforme un outil permanent pour les chercheurs et les employeurs de Shawinigan. «L’outil a deux fonctionnalités», explique-t-il. «Dans le cadre d’un événement, c’est très bon. Mais tout au fil de l’année, il peut aussi servir les employeurs parce qu’on y retrouvera des banques de candidat. On peut penser au Carrefour jeunesse emploi, qui rencontre continuellement des candidats qui pourront s’ajouter à cette base de données et ainsi, les mettre à la disposition des employeurs. Ça va devenir notre propriété, en tant que Shawiniganais ou en tant qu’entreprise de Shawinigan.»

Félix-Antoine Huard, cofondateur de Rum&Code, souligne d’ailleurs que cette nouvelle plateforme fait jaser.

«Nous sommes très fiers de ce produit, qui commence déjà à attirer les regards chez d’autres municipalités et d’autres foires à l’emploi», annonce-t-il.

Pour le reste, le Salon de l’emploi et de la formation mise sur les mêmes bases, soit l’aménagement de salles d’entrevues, les zones babillard, technologie de l’information et manufacturière.

Bon an mal an, un millier de personnes se déplacent au Centre Gervais auto lors de ce rendez-vous. Les visiteurs peuvent entrer en contact avec environ 75 exposants, dont 65 employeurs, des ressources en employabilité et des établissements de formation.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, parle de cet événement comme d’un «incontournable de la rentrée». La députée de Laviolette - Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, lance un appel particulier aux travailleurs de 60 ans et plus, un bassin sous-exploité qui peut venir au secours des employeurs.

Cette sixième édition est bonifiée d’une demi-heure. Elle débutera dès 13 h 30 et se terminera à 18 h.