Serge Dubé

Saint-Paulin achète la bâtisse de Desjardins

SAINT-PAULIN — La Municipalité de Saint-Paulin ajoutera une bâtisse à son parc immobilier. Dix-huit mois après avoir acheté l’église et le presbytère, la Municipalité va acquérir l’édifice qui abrite le centre de services de la Caisse Desjardins de l’ouest de la Mauricie pour y loger ses bureaux administratifs.

La transaction qui se concrétisera sous peu est de l’ordre de 451 300 $, soit le prix de l’évaluation municipale. En retour, Desjardins va signer un contrat de location de sept ans avec la Municipalité. L’institution financière déboursera un total de 287 378 $ et la somme sera payée d’avance.

Selon Serge Dubé, la Municipalité fait d’une pierre deux coups avec ce projet. Elle trouve une façon abordable d’y installer ses services administratifs, dont les bureaux sont devenus trop exigus avec le temps, et aide à conserver un service financier à Saint-Paulin.

«On s’achète du temps pour du service de proximité. On va déménager les bureaux administratifs dans des locaux clé en main. L’avantage est là et les conditions de financement ne sont pas à négliger non plus», analysait mardi le maire de Saint-Paulin, au lendemain d’une rencontre citoyenne qui a eu lieu lundi soir.

En comptabilisant les revenus de location et en déduisant du prix d’achat un montant de 10 000 $ nécessaire à la réparation de la bâtisse, Saint-Paulin se retrouve avec un solde de 153 922 $. Cette somme sera financée par Desjardins sans intérêt sur 10 ans.

«On va payer environ 15 000 $ par année pendant 10 ans. On va prendre le 15 000 $ dans le fonds d’opération courante de la Municipalité. En plus, on aura accès à une superficie d’environ 1700 pieds carrés, alors qu’on a moins de 1000 pieds carrés actuellement.»

Marie-Christine Hudon

Selon Marie-Christine Hudon, ce projet de transaction représente une formule gagnante pour les deux parties.

«Notre intérêt est que la Municipalité nous conserve comme locataire. Sinon, on ne pourrait pas offrir un tel arrangement financier. Et le fait que ce soit une Municipalité (qui deviendra propriétaire de la bâtisse) est rassurant. On signe un bail de sept ans. Étant donné que c’est une Municipalité, on est sûr d’être encore là dans sept ans», note Mme Hudon, directrice des communications, du développement durable et de la jeunesse de la Caisse Desjardins de l’ouest de la Mauricie.

À l’image d’autres centres de services, celui de Saint-Paulin était devenu trop grand pour les besoins de l’institution financière. L’arrivée des employés municipaux va mettre plus de vie dans cette bâtisse construite il y a une trentaine d’années.

«Les gens de Saint-Paulin ont eu de la vision. Au lieu de construire, on utilise le potentiel dans la municipalité», ajoute Mme Hudon.

Le déplacement des bureaux administratifs, au début de 2020, aura un effet d’entraînement au centre multiservice Réal-U-Guimond. Les locaux actuels de la Municipalité logeront notamment la société d’histoire locale. Parallèlement à ce dossier, Saint-Paulin s’occupera de réaménager l’église en salle de spectacles et d’expositions, ce qui devrait se concrétiser vers la fin de 2020.

Ce projet nécessitera un investissement de plus de 160 000 $ afin notamment de changer le système de chauffage, de procéder à des travaux au sujet de l’acoustique des lieux et de mettre l’église aux normes concernant les règles de sécurité et d’accessibilité des bâtisses publiques. La collection d’oiseaux de la Fondation André Dion sera exposée à cet endroit.

Le maire Dubé affirme que Saint-Paulin va financer ce projet en cognant à toutes les portes pour obtenir des subventions gouvernementales. La Municipalité a aussi un fonds de roulement contenant quelque 300 000 $. De plus, un comité sera mis sur pied afin d’organiser des activités de financement. L’objectif de cette orientation est de payer ce projet sans taxe spéciale.

La sacristie sera transformée en chapelle pour les activités de culte. Les catholiques devraient accéder à ce lieu dès le début de la prochaine année.