À l’extrême gauche, Claude Gauthier fils célébrant l’inauguration de la nouvelle quincaillerie du groupe Rona H. Matteau à Nicolet, en 2008. Lowe’s a annoncé la fermeture de ce magasin mercredi.
À l’extrême gauche, Claude Gauthier fils célébrant l’inauguration de la nouvelle quincaillerie du groupe Rona H. Matteau à Nicolet, en 2008. Lowe’s a annoncé la fermeture de ce magasin mercredi.

Rona: Claude Gauthier fils a «une pensée pour les employés»

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
Shawinigan — En abordant Claude Gauthier fils sur les sentiments qui l’habitaient à la suite de la décision de Lowe’s de fermer quatre de ses anciennes quincailleries Rona dans la région, l’homme d’affaires se remémorait l’atmosphère festive qui animait ses employés lors de l’ouverture d’un nouveau magasin. Malheureusement, une centaine d’hommes et de femmes de la Mauricie et du Centre-du-Québec se retrouvaient dans un scénario complètement différent, mercredi matin.

«On est loin des ouvertures, avec les coupes de ruban, les sourires, les employés heureux et les embauches», se souvient-il.

Les quincailleries du Carré Trudel, à Shawinigan et du secteur Grand-Mère, de même que Rona L’entrepôt de Trois-Rivières ont résisté à cette mauvaise journée. Une bien mince consolation, puisque M. Gauthier sait que de fidèles travailleurs se retrouveront bientôt au chômage.

«J’ai une pensée pour les employés», confie-t-il spontanément. «Je suis certain que ce sont des gens compétents, qui vont se trouver autre chose. Mais il y a un certain attachement. Je sais qu’il y a des employés qui travaillaient là depuis vingt ou trente ans. Certains Rona pourront sans doute en récupérer.»

La famille Matteau a d’abord vendu la grande surface du boulevard des Récollets à l’été 2015. Puis, au début 2016, le quincaillier québécois, incluant l’ancien réseau H. Matteau, passait aux mains de Lowe’s, une transaction qui avait ébranlé tout le Québec inc.

«Après quatre ans, je suis un peu déconnecté du marché», s’excuse M. Gauthier. «Je suis rendu un simple client de Rona! C’est toujours triste comme situation, mais quand tu vends une entreprise, le nouvel acquéreur peut faire ce qu’il veut. C’est une décision d’affaires.»

Seul le Réno-Dépôt de Trois-Rivières n’a jamais figuré dans le portefeuille de la famille Gauthier dans les fermetures annoncées mercredi dans la région. Les magasins de Saint-Tite, Nicolet, Bécancour et du secteur Sainte-Marthe-du-Cap en faisaient autrefois partie.