De plus en plus, le salaire minimum à 15 $ l’heure est réclamé par plusieurs groupes de travailleurs.

Retombées du salaire minimum à 15 $: 78 à 118 M $ en Mauricie

TROIS-RIVIÈRES — Alors que le salaire minimum passera à 12 $ dans quelques jours, une nouvelle fiche socioéconomique de l’IRIS évalue les impacts économiques régionaux d’une rémunération à 15 $/h. Les retombées positives sont 9 à 11 fois supérieures à l’effet des pertes d’emplois appréhendées. Elles s’illustrent par une augmentation de la masse salariale des travailleurs et travailleuses à bas salaire dans chacune des régions du Québec.

Ainsi, en Mauricie, cette hausse se situe entre 78 et 118 millions de dollars, selon les scénarios, et de 66 à 106 millions de dollars au Centre-du-Québec. Le résultat le plus élevé prend en considération l’effet d’émulation, soit l’impact d’une hausse du salaire minimum sur la rémunération des personnes dont le taux horaire se situe tout juste au-dessus du nouveau salaire minimum.

«Les retombées économiques dues à l’augmentation du salaire minimum à 15 $/h sont extrêmement bénéfiques pour chaque région du Québec, même en tenant compte des faibles pertes d’emplois anticipées», déclare l’économiste Pierre-Antoine Harvey, l’un des auteurs de la fiche. «Essentiellement, ce qu’on remarque, autant pour le Centre-du-Québec que la Mauricie, c’est que l’impact est proportionnel à la taille du marché du travail dans ces régions par rapport à l’ensemble de l’économie», renchérit le coauteur, Julien Laflamme.

Ce sont les femmes qui bénéficieraient le plus d’un salaire minimum revu à la hausse. L’observation est encore plus marquée loin des grands centres. Avec l’effet d’émulation, cette part serait de 57,6 % en Mauricie et 51,5 % au Centre-du-Québec.

«Une région où l’impact est moins concentré vers les femmes comme, par exemple, le Centre-du-Québec, ça peut vouloir dire qu’à la base, avant l’augmentation du salaire minimum, c’est déjà une région où la proportion de femmes en bas de 15 dollars l’heure est moins importante que dans la Mauricie», avance M. Laflamme en entrevue au Nouvelliste.

Son collègue ajoute que «sans surprise, l’augmentation du salaire minimum a un impact plus grand chez les femmes. En effet, elles récoltent dans chaque région plus de 50 % de l’augmentation de la masse salariale», fait-il remarquer.

Qui plus est, selon M. Laflamme, «nos analyses démontrent qu’une majorité des ménages conservent plus de la moitié des gains salariaux liés à l’augmentation». «Selon le type de ménage, nous observons que leurs revenus disponibles pourraient grimper entre 2780 $ et 4315 $ advenant un passage du salaire minimum à 15 $», souligne-t-il.

Au Québec, les retombées d’une hausse du salaire minimum à 15 $ de l’heure sont estimées entre 2,2 et 3,4 milliards de dollars. Selon les auteurs de l’étude, en plus de lutter contre la pauvreté au travail et de s’attaquer aux inégalités de revenu grevant le marché de l’emploi, cette mesure réduirait les écarts salariaux entre les femmes et leurs collègues masculins.

Une telle hausse aurait pour effet d’accroître, disent-ils, la demande intérieure, notamment par l’augmentation de la consommation des ménages à bas salaire. «En effet, une part importante des gains des personnes à bas salaire est susceptible d’être dépensée en biens et services auprès des entreprises d’ici, ce qui viendrait soutenir l’économie de nos régions», prétendent-ils.

«Si l’économiste Pierre Fortin a avancé qu’une telle augmentation détruirait jusqu’à 100 000 emplois, plusieurs études récentes sont venues démentir ce scénario catastrophe», conclut le groupe.

Augmentation de la masse salariale par région, en millions $


Région administrative   Scénario 1*  Scénario 2**

Abitibi-Témiscamingue    34    49

Bas-Saint-Laurent    47    76

Capitale-Nationale    180    292

Centre-du-Québec    66    106

Chaudière-Appalaches    109    176

Côte-Nord et Nord-du-Québec    27    42

Estrie    85    132

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine    27    40

Lanaudière    125    203

Laurentides    173    257

Laval    127    186

Mauricie    78    118

Montérégie    382    589

Montréal    619    911

Outaouais    84    126

Saguenay–Lac-Saint-Jean    76    116

Ensemble du Québec     2239    3418


Source : EPA, Statistique Canada; IRIS

*Sans effet d’émulation  **Avec effet d’émulation