Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, en compagnie du ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette.

Régionalisation de l’immigration: déploiement historique de 8,3 M$

Trois-Rivières — Après avoir fait l’objet de coupes importantes dans les dernières années, voilà que le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) procède à un redéploiement significatif dans les régions en plus de bonifier les services offerts aux entreprises. Un coup de barre de 8,3 millions de dollars marqué par un arrimage avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. En Mauricie, le nombre de conseillers en immigration régionale passera de trois à sept avec une nouvelle antenne à La Tuque.

D’ailleurs, les nouveaux employés du MIDI s’installeront dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi. Leur travail s’exercera en complémentarité avec celui des employés du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS). «C’est un partenariat historique», a lancé mercredi le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Son collègue du MIDI, Simon Jolin-Barrette, l’accompagnait à Trois-Rivières pour faire cette annonce provinciale. «Le ministère ouvrira 40 nouveaux points de services du MIDI partout au Québec pour un grand total de 61. Ces antennes s’intégreront aux bureaux existants de Services Québec et seront réparties dans les Directions régionales du MIDI», a fait savoir celui qui parle d’un gouvernement «à l’écoute des besoins des régions et des entreprises».

Son ministère ajoute également deux nouvelles Directions régionales pour un total de six. «Avec ce réseau bonifié, le Ministère sera présent dans plus de 50 villes, dans l’ensemble des régions administratives du Québec, afin de répondre aux besoins des entreprises et des régions», a-t-il précisé.

Et pour assurer une présence suffisante en région et mieux servir les différents partenaires, le ministère ajoute 111 employés sur le territoire. Au total, ce sont 162 employés du MIDI qui offriront des services dans toutes les régions du Québec. Le déploiement du réseau offrira aux entrepreneurs un accès facile et rapide à un employé du ministère.
De plus, pour assurer les nouveaux services aux entreprises, le ministère crée le nouveau poste de conseiller en immigration régionale. Ces conseillers offriront des services personnalisés et de proximité aux entreprises. Leur nombre passera de 37 à 55.

Informer les entreprises et les accompagner dans les différents programmes existants d’immigration permanente ou temporaire et les aides financières disponibles, traiter les demandes des entreprises directement en région, guider les employeurs qui souhaitent utiliser le Portail employeurs disponible sur la plateforme Arrima et soutenir les agents d’aide à l’intégration pour accompagner les personnes immigrantes: voilà en quoi consistera leur nouveau mandat.

Ces services s’ajoutent à l’offre gouvernementale existante, notamment à celle du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et du ministère de l’Économie et de l’Innovation qui travaillent ensemble pour répondre aux besoins des entreprises.

«Ce grand déploiement des effectifs du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion ainsi que cette bonification de services aux entreprises sont la suite logique des réformes que nous avons mises en place dans les derniers mois. En s’assurant d’être davantage présent dans toutes les régions du Québec et en devenant une référence régionale forte, le ministère réaffirme son leadership en matière de sélection, de francisation et d’intégration. Nous allons travailler en complémentarité avec le MTESS pour mieux soutenir les entreprises et le dynamisme économique dans toutes les régions du Québec», a déclaré Simon Jolin-Barrette.

« J’ai annoncé plusieurs mesures pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et l’immigration est une des pistes de solutions. L’arrivée de ces nouveaux conseillers en immigration régionale s’inscrit donc en complémentarité avec les services déjà offerts par les conseillers aux entreprises de mon ministère, présents dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi. Avec cette annonce, on vient faciliter l’accès aux services gouvernementaux, en plus de contribuer à l’accueil et à l’intégration des personnes immigrantes. La rareté de la main-d’œuvre est un enjeu de société et il faut travailler tous ensemble pour trouver des solutions adaptées aux réalités de toutes les régions», renchérit Jean Boulet qui, dans sa grande corvée, a déjà rejoint 12 943 entreprises pour identifier les besoins de main-d’oeuvre.

Son collègue du MIDI, Simon Jolin-Barrette, l’accompagnait à Trois-Rivières pour faire cette annonce provinciale. «Le ministère ouvrira 40 nouveaux points de services du MIDI partout au Québec pour un grand total de 61. Ces antennes s’intégreront aux bureaux existants de Services Québec et seront réparties dans les Directions régionales du MIDI», a-t-il fait savoir.

Son ministère ajoute également deux nouvelles Directions régionales pour un total de six. «Avec ce réseau bonifié, le Ministère sera présent dans plus de 50 villes, dans l’ensemble des régions administratives du Québec, afin de répondre aux besoins des entreprises et des régions», a-t-il précisé.

Et pour assurer une présence suffisante en région et mieux servir les différents partenaires, le ministère ajoute 111 employés sur le territoire. Au total, ce sont 162 employés du MIDI qui offriront des services dans toutes les régions du Québec. Le déploiement du réseau offrira aux entrepreneurs un accès facile et rapide à un employé du ministère.

De plus, pour assurer les nouveaux services aux entreprises, le ministère crée le nouveau poste de conseiller en immigration régionale. Ces conseillers offriront des services personnalisés et de proximité aux entreprises. Leur nombre passera de 37 à 55.

Informer les entreprises et les accompagner dans les différents programmes existants d’immigration permanente ou temporaire et les aides financières disponibles, traiter les demandes des entreprises directement en région, guider les employeurs qui souhaitent utiliser le Portail employeurs disponible sur la plateforme Arrima et soutenir les agents d’aide à l’intégration pour accompagner les personnes immigrantes: voilà en quoi consistera leur nouveau mandat.

Ces services s’ajoutent à l’offre gouvernementale existante, notamment à celle du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et du ministère de l’Économie et de l’Innovation qui travaillent ensemble pour répondre aux besoins des entreprises.

«Ce grand déploiement des effectifs du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion ainsi que cette bonification de services aux entreprises sont la suite logique des réformes que nous avons mises en place dans les derniers mois. En s’assurant d’être davantage présent dans toutes les régions du Québec et en devenant une référence régionale forte, le ministère réaffirme son leadership en matière de sélection, de francisation et d’intégration. Nous allons travailler en complémentarité avec le MTESS pour mieux soutenir les entreprises et le dynamisme économique dans toutes les régions du Québec», a déclaré Simon Jolin-Barrette.

« J’ai annoncé plusieurs mesures pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et l’immigration est une des pistes de solutions. L’arrivée de ces nouveaux conseillers en immigration régionale s’inscrit donc en complémentarité avec les services déjà offerts par les conseillers aux entreprises de mon ministère, présents dans les bureaux de Services Québec et les centres locaux d’emploi. Avec cette annonce, on vient faciliter l’accès aux services gouvernementaux, en plus de contribuer à l’accueil et à l’intégration des personnes immigrantes. La rareté de la main-d’œuvre est un enjeu de société et il faut travailler tous ensemble pour trouver des solutions adaptées aux réalités de toutes les régions», renchérit Jean Boulet.