Estelle Morin et Nathalie Poirier, les copropriétaires de Carré zéro déchet.

Réduire ses déchets à la source

Trois-Rivières — Réduire les déchets est pour plusieurs une préoccupation quotidienne. Conscients que la réduction à la source des déchets est plus bénéfique pour l’environnement que de recycler ou de jeter des objets à usage unique, certains consommateurs recherchent des options plus vertes. Voilà ce que propose le Carré zéro déchet, une nouvelle boutique qui vient d’être inaugurée à Trois-Rivières et à Montréal.

La chaîne de boutiques Carré zéro déchet inaugurée lundi pour le Jour de la Terre a été fondée par Estelle Morin et Nathalie Poirier, deux entrepreneures de Yamachiche expérimentées. Ces deux femmes sont derrière les boutiques Mère Hélène. Réparties un peu partout au Québec, ces quatre boutiques proposent des produits liés à la maternité. Toutefois, la clientèle naturelle de ces boutiques spécialisées, ainsi que de sa déclinaison en ligne, était relativement restreinte. En dehors des futurs ou nouveaux parents, les autres types de clients ne sont pas attirés par Mère Hélène.

«Chez Mère Hélène, on vend des produits zéro déchet dans une section, mais ça s’adresse principalement à notre clientèle, c’est-à-dire la femme enceinte», explique Nathalie Poirier, copropriétaire des boutiques Carré zéro déchet.

«On voulait reprendre le concept zéro déchet et le rendre plus accessible à toute la population. [...] On veut sortir du lot, car tout le monde a un intérêt et un désir d’apporter certains changements dans son quotidien. Voyant que ça fonctionnait très bien avec notre clientèle Mère Hélène, nous avons décidé de rendre disponibles les produits zéro déchet à une plus vaste clientèle.»

Les boutiques Carré zéro déchet comme celle inaugurée lundi au centre commercial Les Rivières offrent notamment des produits pour les lunchs et la cuisine, des produits d’hygiène ainsi que plusieurs accessoires de tout genre. Le Carré zéro déchet de Trois-Rivières se retrouve dans l’allée du centre commercial, ce qui lui offre encore plus de visibilité. «À l’exception de la boutique située sur Beaubien à Montréal, les autres sont des boutiques d’allée de centres commerciaux», précise Nathalie Poirier. «Installer les boutiques dans les allées permet d’enlever la réticence de certains clients à entrer dans les boutiques spécialisées. [...] Éventuellement, il y aura peut-être place à des boutiques traditionnelles, quand les gens vont être un peu plus informés.»

Les deux entrepreneures de Yamachiche ont à peine ouvert les succursales Carré zéro déchet de Trois-Rivières et de Montréal ainsi que la boutique en ligne au www.carrezerodechet.com que déjà elles annoncent l’ouverture d’ici le 1er juin d’une boutique aux Galeries de la Capitale.

«Ensuite, nous avons d’autres villes dans les plans, dont Gatineau, Sherbrooke, un autre endroit à Montréal et Québec. On prévoit plus que doubler le nombre de boutiques avant la fin du mois d’octobre», mentionne Nathalie Poirier.