Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières et Carole Baril, directrice générale de FilterFab lors de l’annonce de la somme.

Québec accorde 250 000 $ à l’entreprise Filterfab

TROIS-RIVIÈRES — Par l’entremise du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie, le gouvernement du Québec a attribué la somme de 250 000 $ à l’entreprise Filterfab pour soutenir la mise en œuvre d’un projet estimé à plus d’un million de dollars. C’est devant la direction et ses nombreux employés que le député de Trois-Rivières Jean-Denis Girard en a fait l’annonce vendredi.

Le projet de 1 052 353 $ comporte trois volets, dont l’acquisition d’équipements qui vont permettre de fabriquer de nouveaux produits et de modifier certains équipements existants, le développement de produits innovateurs et la réalisation d’activités pour commercialiser l’ensemble de ses produits sur le marché international.

Depuis près de 25 ans, l’entreprise fabrique principalement des filtres industriels et des produits pour la filtration des liquides, qu’elle exporte en Afrique, en Inde, en France, en Australie ou aux États-Unis. L’entreprise offre également des filtres spécialement pour les alumineries, dont l’ABI de Bécancour.

«Ce projet s’inscrit dans les objectifs de diversification économique de la région, lesquels visent à stimuler l’entrepreneuriat par le développement des entreprises générant des projets d’affaires solides et tournés vers l’avenir. Grâce à cet investissement, Filterfab pourra poursuivre sa croissance et continuer de miser sur la grande qualité de ses produits ainsi que sur son service hors pair pour se démarquer de la concurrence», soutient Jean-Denis Girard. «Cette année, l’achalandage du Salon de l’emploi a été en baisse. C’est une bonne nouvelle, mais c’est un défi pour les entreprises de trouver de la main-d’œuvre. Donc, on doit innover pour faire face à cette pénurie», ajoute le député.

Pour la directrice générale de FilterFab, Carole Baril, cela signifie un pas de géant pour l’entreprise. «La contribution spéciale du gouvernement du Québec dans ce fonds de diversification nous a permis non seulement de consolider nos emplois, mais nous en aurons créé une vingtaine.»

Stéphane Billette, ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional affirme que le succès du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie repose en grande partie sur le dynamisme d’entreprises qui s’engagent dans des projets permettant de stimuler et de diversifier l’économie régionale. Il dit que le gouvernement sera toujours présent pour soutenir de telles initiatives qui sont créatrices de richesse et d’emplois pour les régions.