Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le président d’Emblème Canneberge, Vincent Godin, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, le président de la Coopérative Grand bleu, Daniel Leblond, et la directrice régionale d’Investissement Québec, Guylaine Mathieu
Le président d’Emblème Canneberge, Vincent Godin, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, le président de la Coopérative Grand bleu, Daniel Leblond, et la directrice régionale d’Investissement Québec, Guylaine Mathieu

Québec accorde 12 M$ à Emblème Canneberge

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Emblème Canneberge, de Sainte-Eulalie, vient de recevoir une aide financière globale de 11 673 000 dollars de la part du gouvernement du Québec, d’Investissement Québec et de la Financière agricole du Québec. Grâce à son partenariat avec la Coopérative Grand bleu, l’entreprise souhaite agrandir ses installations et acquérir des équipements technologiques innovants afin de procéder au nettoyage et à la congélation de petits fruits et de légumes. Le projet est évalué à plus de 28 millions de dollars et mènera à la création de 20 emplois.

Le soutien gouvernemental comprend un prêt de 3 396 750 $ du Fonds du développement économique, géré par Investissement Québec au nom du gouvernement du Québec, ainsi que deux prêts provenant des fonds propres d’Investissement Québec et totalisant 4 846 750 $. La Financière agricole du Québec a également accordé une garantie de prêt de 3 370 000 $, de même qu’une subvention à l’investissement de 60 000 $.

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, en a fait l’annonce mardi au nom de la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours.

«Le projet d’Emblème Canneberge et de la Coopérative Grand bleu est une excellente nouvelle pour la municipalité de Sainte-Eulalie et la région du Centre-du-Québec ainsi que pour les  20 nouveaux travailleurs qui se joindront à l’équipe actuelle de l’entreprise», a-t-il déclaré.

Celui-ci a expliqué que l’entreprise Emblème Canneberge et son partenaire, la Coopérative Grand bleu, souhaitent unir leurs efforts pour la création d’une nouvelle entreprise, Congélation Grand bleu. 

«C’est un modèle hybride unique», a souligné le président d’Emblème Canneberge, Vincent Godin. «Pour nous, c’est une journée historique», a lancé le président de la Coopérative Grand bleu, Daniel Leblond.

Fondée en 2015, Emblème Canneberge se spécialise dans le conditionnement, la congélation et la distribution de canneberges et autres petits fruits. Les nouvelles installations seront utilisées pour la réception, le nettoyage, le tri et l’emballage de la matière première. Elles comprendront aussi un tunnel de congélation, des chambres de congélation, des bureaux administratifs et une salle d’employés. 

La capacité accrue de traitement permettra une production additionnelle de 15 à 20 millions de livres de bleuets sauvages annuellement. Le tunnel de congélation offrira également la possibilité de congeler des légumes et de maximiser les opérations pendant les périodes de l’année où la congélation de bleuets et de canneberges est moins importante.

Située dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Coopérative Grand bleu est constituée d’un groupe sélect de producteurs de bleuets sauvages qui souhaitaient s’intégrer verticalement pour nettoyer, conditionner, trier et congeler leurs fruits afin de les vendre directement sur le marché international.

L’entreprise de Sainte-Eulalie, qui produit annuellement 25 millions de livres de canneberges conditionnées et congelées, s’approvisionne auprès des deux familles actionnaires producteurs de canneberges ainsi qu’auprès d’autres producteurs du Québec. Ses produits sont exportés aux États-Unis (35 %), en Europe (30 %) et en Asie (30 %), le reste de sa production étant destinée au marché québécois.

Quant à la Coopérative Grand bleu, elle regroupe 85 membres producteurs de bleuets sauvages actifs principalement dans les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord de même que dans la municipalité de Charlevoix.