Dans l’ordre habituel, on retrouve Gabriel et Philippe Neault, Hélène Aubin et Michel Neault. L’autre membre de la famille, Jean-Frédéric Neault, est absent sur la photo.

Quand une famille brasse des affaires...

BÉCANCOUR — On peut dire que les enfants de Michel Neault et Hélène Aubin sont tombés dans la marmite de l’entrepreneuriat dès leur jeunesse avec l’entreprise familiale de Sainte-Sophie-de-Lévrard qui oeuvre dans le domaine des produits métalliques, d’usinage, de soudage et d’installation mécanique depuis près de 30 ans.

Or, c’est justement la nouvelle génération qui avait soif de nouveauté. Forts de cette longue expérience en fabrication et voyant que l’industrie brassicole est en effervescence au Québec, les membres de la famille ont décidé de fonder cette année une nouvelle entreprise, Systèmes de Brassage HM, qui est toutefois située à Bécancour en raison d’un plus grand bassin de main-d’oeuvre disponible. «On aime la bière et c’est un domaine qui est passionnant», avoue l’un des trois fils, Gabriel Neault.

Mais on ne se lance pas en affaires uniquement pour le goût du houblon. Encore faut-il qu’il y ait une demande pour des systèmes brassicoles.

«On a fait nos devoirs, avec une étude de marché standard. On a approché des clients potentiels. Il y a très peu d’offres au Québec pour un système complet, avec un accompagnement du client. La compétition n’offrait pas le service clé en main», explique-t-on chez les Neault.

«On va avoir un produit à vendre, un produit A1. On part du grain et tu sers de la bière», résume à sa façon le paternel. «On faisait nos devoirs car faire tes expériences avec tes ventes, ce n’est pas bon», renchérit son épouse.

Ceux-ci travaillent donc depuis un an sur ce nouveau projet, qui implique une clientèle complètement différente que celle provenant du milieu industriel.

«Le plus grand défi, c’était de ne pas trop en parler pour concevoir, fabriquer, essayer. On a écarté l’option d’acheter et de copier. On a approfondi les connaissances pour arriver avec notre système à nous, un bon système. Nous avons commencé à vendre, soit une première salle de brassage en Estrie», a-t-on fièrement annoncé.

Non seulement Systèmes de Brassage HM peut-elle miser sur une expertise manufacturière, mais l’entreprise a pour force de personnaliser la fabrication selon le besoin, de produire le nombre de cuves correspondant à la quantité de brassage hebdomadaire prévue par le client.

«On a commencé avec des petits moyens, on est parti tranquillement pour mettre tout l’argent possible dans le développement du produit.

On ne veut pas aller sur mars avec une navette spatiale. Mais c’est la fabrication d’un produit intéressant», explique Gabriel Neault.

Selon lui, «le plus dur, c’est d’attendre le bon moment pour faire les choses».« Cela aurait été parfait il y a cinq ans, mais aujourd’hui, ce n’est pas trop tard. Même si le boom dure déjà depuis plusieurs années, la croissance de ce segment de l’économie est loin d’être terminée», affirme-t-il.

Car, fait-on remarquer, l’industrie brassicole est en pleine révolution depuis plusieurs années avec la poussée des microbrasseries, des brasseries artisanales ainsi que des broue-pubs. La bière artisanale gagne ainsi de plus en plus de terrain et de parts de marché. Au Québec, le nombre de microbrasseries est en effervescence «et il y a beaucoup de joueurs dans le domaine en Mauricie et au Centre-du-Québec», souligne Gabriel Neault.

Dans le reste du Canada et aux États-Unis, dit-il, le phénomène est le même : plusieurs nouvelles brasseries de quartier s’installent dans les villes. «Certains experts du domaine disent qu’on a l’impression de revenir à une époque où les gens achetaient leur pain chez le boulanger du quartier», rapporte-t-il.

Or, souligne son frère Philippe, tous ces nouveaux brasseurs qui vont voir le jour prochainement auront besoin de nouveaux équipements pour brasser et produire leurs bières. D’où cette volonté ferme d’être ce fournisseur d’équipements de production brassicole. «C’est un projet en démarrage qui vise la croissance», conclut la famille tout en dévoilant l’adresse du site Internet, soit www.hmbrewing.com.

Systèmes de brassage HM en chiffres

2018

Année de fondation

20 

Capacité en hectolitres du premier système vendu

4

Nombre d’employés