Les créateurs et propriétaires de la marque L&P, Guillaume Couture et Audrey Robert.

Quand un style fait sa marque...

Trois-Rivières — Déjà, à l’entrée du local situé sur la rue Père-Daniel, à Trois-Rivières, l’impressionnante murale trahit le concept préconisé par les fondateurs de L&P Vêtements. On y aperçoit un jeune enfant, planche à roulettes à la main, sous le slogan de la compagnie: Un style de vie pour votre mini.

Et derrière le hall d’entrée, on peut difficilement soupçonner à quel point les idées de création fourmillent. D’ailleurs, la richesse des collections saisonnières témoigne de l’effervescence des propriétaires de la marque, celle-ci étant bien en évidence sur les divers articles. Entre autres, sur les populaires casquettes, on peut y lire: Welcome to my world L&P.

En moins de trois ans, Audrey Robert et Guillaume Couture doivent déjà relever le défi au quotidien de gérer «notre croissance exponentielle». En se lançant initialement dans la conception et la vente de vêtements et d’accessoires pour enfants de 0-12 ans, et en se distinguant par l’originalité de son branding, force est d’admettre que l’offre d’une telle collection urbaine et branchée, évoquant la vie active pour enfants, répondait à un besoin. De toute évidence, «le look de grand pour petit» se veut une proposition commerciale gagnante.

Déjà considérée comme un fleuron par plusieurs partenaires financiers, l’entreprise suscite présentement la curiosité tant par son succès important que par l’aspect vraiment innovant de son modèle d’affaires, et ce, dans un secteur économique pourtant perçu comme en déclin. Notons qu’il y a un an, les enregistrements des marques de commerce étaient demandés au Canada, aux États-Unis et en Chine.

Pour le couple, l’aventure a débuté par un simple désir de «se partir en affaires ensemble». Il faut dire que Guillaume Couture avait déjà une expérience entrepreneuriale, possédant un magasin de vente et d’accessoires pour automobiles et camions, Mchip Performance, à Trois-Rivières et Victoriaville.

EN CHIFFRES

6000

Superficie du local en pieds2

2

Représentants à Vancouver et Montréal

2015

Année de fondation de l’entreprise

«Le moment était venu de s’investir dans quelque chose, mais dans quoi?», raconte la mère de famille. Alors que son conjoint retravaillait le site Internet de ses commerces, l’idée est d’abord venue de lancer une boutique de vêtements et d’accessoires en ligne. Mais Audrey Robert n’a pas tardé à vouloir sa marque, même si elle ne provenait pas du monde de la mode.

«Je voulais l’essayer, dans le sous-sol. Je voulais quelque chose d’exclusif et faire un patron comme on le pensait. On a trouvé des gens en Chine», décrit-elle.

Voilà qu’aujourd’hui, les produits L&P se retrouvent dans plus de 200 points de vente tels que Clément, Panda et Sports Experts, et ce, au Québec, en Ontario et dans l’ouest du pays. «Nous avons deux représentants à Vancouver et Montréal et des sous-traitants en Chine», a-t-elle fait savoir.

En raison de ce développement à la vitesse grand V et d’un carnet de commandes bien rempli, le couple a jugé nécessaire de trouver un nouvel espace de travail. Et depuis septembre 2017, ils occupent un local de 6000 pieds carrés, doté d’une garderie familiale pour leurs deux jeunes enfants.

Même s’ils ont dans leurs cartons un plan de bâtisse pour la construction éventuelle d’un siège social, les deux partenaires d’affaires et de vie disent apprécier l’emplacement actuel en raison de la présence d’un skateparc, juste de l’autre côté de la rue.

«Nous avions besoin d’améliorer la productivité du shipping/receiving et nous avions aussi besoin d’aide au niveau du service client. Cela nous permet de nous libérer et de nous concentrer sur la création, la gestion du carnet de commandes, la mise en route des productions et le marketing web», avoue le duo.

Selon eux, ils créent plus que des vêtements. «C’est la famille L&P», affirment-ils avec conviction, évoquant aussi une histoire de passion et d’émotion. «On veut amener un jeune à bouger. Et on ne peut s’asseoir sur rien, sinon, l’autre te dépasse», partage Audrey Robert.

Et plusieurs articles sont maintenant disponibles jusqu’à taille adulte. «Je veux ma niche de la tête au pied. On est rendu aux chevilles», conclut Guillaume Couture, dont le nom de famille était manifestement prédestiné au domaine...