Dans l’ordre habituel, on retrouve Yanick Descheneaux, enseignant de Travail social, Lynn O’Cainn, directrice générale Pôle Économie sociale Mauricie, Benoit Duplessis, étudiant en Travail social (3e année), Chantal Tardif, directrice générale Pôle Économie sociale Centre-du-Québec, Denis Rousseau, directeur des études ainsi que Jean Fournier, enseignant de Travail social.

Projet novateur en économie sociale

TROIS-RIVIÈRES — Le département des Techniques de travail social du Cégep de Trois-Rivières et les pôles d’économie sociale de la Mauricie et du Centre-du-Québec travailleront désormais de pair afin d’offrir des stages aux étudiants de cette technique dans le milieu de l’économie sociale.

Ces nouveaux stages offerts aux finissants compléteront l’offre de milieux de stages qui comprenait déjà le milieu communautaire et le milieu de la santé (CIUSSSMCQ). De plus, un programme de formations complémentaires sera offert.

Les Pôles d’économie sociale sont des organisations entièrement dédiées au développement de l’économie sociale sur leur territoire. Ils sont reconnus comme interlocuteur privilégié sur les questions de l’économie sociale au plan régional. Ils favorisent la concertation entre les différents acteurs de leur milieu et soutiennent la création des conditions favorables à ce modèle entrepreneurial de développement. Ce faisant, ils participent à la vitalité et la diversification économique de leur territoire.

En plus de pouvoir compléter un stage dans un milieu touchant l’économie sociale, des étudiants de 3e année se rendront, à la session d’hiver 2019, dans la région de la Loire durant deux semaines afin de compléter leurs observations. Le groupe se rendra ainsi à Nantes et à Angers entre le 22 mars et le 5 avril 2019 pour aller à la rencontre d’entreprises d’économie sociale de la région afin de mieux comprendre les différents modèles mis en place au fil des ans.

Il faut savoir que l’économie sociale existe depuis longtemps dans cette région française et la découverte de ces entreprises permettra aux étudiants de confronter les modèles existants en Mauricie et au Centre-du-Québec aux modèles français.

Pour le département de Travail social du cégep, il s’agit là d’un projet dynamisant, permettant de consolider le partenariat avec les pôles, de se positionner à l’international et d’offrir un complément pertinent à la formation.