Pour une deuxième fois, le M/V Lowlands Opal est devenu le premier navire de l’année au port de Trois-Rivières.

Premiers navires de l’année

Trois-Rivières — Les ports de Trois-Rivières et Bécancour ont une chose en commun en ce début de 2018: les deux installations portuaires ont reçu leur premier navire de l’année la même journée, soit le jeudi 4 janvier.

D’abord, sur la rive nord, il s’agit d’un deuxième exploit pour le M/V Lowlands Opal, après avoir été le premier navire étranger à se rendre au port trifluvien en 2009 sans escale préalable en sol canadien. Une cérémonie aura d’ailleurs lieu vendredi matin pour souligner son arrivée.

Au port de Bécancour, c’est le M/V Federal Mosel, battant pavillon des îles Marshall, qui était attendu tard en soirée, jeudi, au quai B-5. Avec ses 20 membres d’équipage et son capitaine, Marek Ireneusz Piskorv, ce navire en provenance de Lake Charles, aux États-Unis, et propriété de Fednav, vient livrer une cargaison de 11 500 tonnes métriques de coke de pétrole destiné à l’Aluminerie de Bécancour Inc. 

Le vraquier d’une longueur de près de 200 mètres doit repartir dimanche prochain.

Le président-directeur général de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour, Maurice Richard, a profité de l’occasion pour dresser un bilan de l’année 2017 qui, dit-il, «se termine sur une bonne note pour le port de Bécancour avec 117 navires à avoir utilisé ses installations comparativement à 122 l’année précédente».

Or, le volume de marchandises transitées a été de 1,94 million de tonnes métriques, ce qui représente une augmentation de 120 000 tonnes comparativement à l’an dernier.

«La Société du parc industriel et portuaire de Bécancour est satisfaite de ce bilan qui démontre encore une fois une stabilité au sein des entreprises établies dans le parc, lesquelles bénéficient d’une priorité d’accès au port. En 2017, ces entreprises ont reçu ou expédié 85 % du cargo qui fut manutentionné aux installations portuaires», a-t-il conclu.