Dans l’ordre habituel, on retrouve Alexandre Fouillet, Maxime Tremblay, Florence Bélanger et Mia Dansereau, avec leur fidèle compagne Darla.

Première saison de production

CHARETTE — La Coopérative La Charrette, une nouvelle ferme maraîchère installée dans le village éponyme en Mauricie, lance sa première saison de production. La petite exploitation agricole de deux hectares produira une cinquantaine de variétés de légumes, fines herbes et fleurs biologiques.

Membre du réseau des fermiers de famille d’Équiterre, l’entreprise distribuera ses produits sous forme de paniers de légumes et dans les marchés publics de la mi-juin à octobre. D’ici les premières récoltes, ce ne sont pas les tâches qui manquent: implantation au champ, constructions, préparation de semis, etc.

Après un parcours universitaire en biologie et en histoire, les quatre membres fondateurs de la coopérative, Alexandre, Florence, Maxime et Mia, ont choisi de troquer leurs ordinateurs et leurs crayons pour la brouette et la binette.

«Nous sommes originaires des quatre coins du Québec, la Mauricie s’est imposée quand est venu le temps de choisir une région pour établir notre ferme. Étant tous des agriculteurs de première génération, nous avons décidé de débuter notre entreprise sur une terre de location», explique Maxime Tremblay, maraîcher et cofondateur de la coopérative.

La Charrette est lauréate régionale du concours entrepreneurial OSEntreprendre et représentera la Mauricie au niveau national dans la catégorie économie sociale. Elle est également récipiendaire de la subvention Jeunes Entrepreneurs, accordée par la MRC de Maskinongé pour le démarrage d’entreprise.

La Charrette livrera des paniers de légumes à Louiseville, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Étienne-des-Grès et Montréal et sera dans le marché public du parc Molson à Montréal en plus de faire des apparitions dans les marchés de Saint-Élie-de-Caxton et Yamachiche.