C’est dans l’ancien édifice de Germain et Frères que L’Ouvrage est en train de s’installer.
C’est dans l’ancien édifice de Germain et Frères que L’Ouvrage est en train de s’installer.

Premier centre d’innovation agroalimentaire à Trois-Rivières: L’Ouvrage ouvrira à l’été 2021

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Le résultat du labeur d’un ouvrier, d’un artisan ou d’un artiste s’appelle un ouvrage. L’Ouvrage, c’est donc le nom qu’on a donné au futur centre d’innovation agroalimentaire qui verra le jour en juin 2021 sous l’impulsion d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDE).

Situé en plein cœur du centre-ville de Trois-Rivières, dans l’ancien édifice industriel de Germain et Frères, tout près du CECI (Centre d’événements et de congrès interactifs), L’Ouvrage réunira sous un même toit des artisans qui maîtrisent déjà leur production.

«Ce n’est donc pas un incubateur», précise Mario De Tilly, directeur général d’IDE Trois-Rivières, mais plutôt un endroit où les petits producteurs et artisans du milieu agroalimentaire pourront vivre une synergie entre eux, explique-t-il, tout en ayant un contact avec le public. Ce n’est pas non plus un marché public, mais le public pourra y acheter les fruits du travail des artisans. Les produits offerts seront fabriqués sur place.

On veut y favoriser la création, la transformation et la valorisation des produits d’ici et aider les artisans à tisser des liens d’affaires entre eux.

De façon épisodique, des centres de recherche viendront sur place pour aider les producteurs et transformateurs de la région à développer de nouveaux produits et de nouveaux débouchés. Des séminaires et des formations feront partie de l’ambiance dans laquelle L’Ouvrage veut faire évoluer ses futurs partenaires.

«Les gens qui seront là devront être des transformateurs, de petits artisans, des gens qui vont faire de la transformation des produits du terroir», explique le directeur général. «On veut aussi qu’il se crée une cohésion entre eux», dit-il. Un exemple très simple serait le producteur de charcuteries qui s’associerait au boulanger pour produire des sandwiches, dit-il pour illustrer le principe.

Dans un contexte social où l’idée d’arriver à une autonomie alimentaire s’impose de plus en plus, la présence de L’Ouvrage arrive à point nommé, estime-t-il.

L’ouverture de L’Ouvrage a été retardée à cause de la COVID-19. Les travaux devaient en effet commencer au moment où le gouvernement a décrété le confinement. On vient donc tout juste d’amorcer les travaux qui étaient prévus à ce moment-là, indique M. De Tilly. Les rénovations intérieures, visant à rendre le bâtiment conforme aux normes sanitaires agroalimentaires, seront donc réalisées au cours de l’hiver tandis que les travaux extérieurs, eux, seront effectués le printemps prochain, dit-il. Il s’agit, pour IDE Trois-Rivières, d’un investissement de 6 M$. C’est sans compter les investissements des futurs locataires de l’endroit qui s’élèvent aussi à 6 M$.

Si la COVID ne vient pas perturber à nouveau l’économie, l’inauguration se fera donc l’été prochain.

M. De Tilly indique que 50 % des espaces ont déjà «une forte présomption de location».

Selon lui, la présence de L’Ouvrage à proximité du CECI en plein centre-ville aura un impact important. «Ça va devenir un épicentre touristique», prévoit-il.